Et ma liberté d’allaiter?

Mon fils à 17 mois, je l’allaite, et je continuerai de l’allaiter jusqu’à qu’il décide qu’il n’en a plus besoin, que cela soit dans 1 an ou dans 3 ans. Et c’est normal. Normal dans le sens « naturel ». Et je commence à saturer d’entendre/lire quasi quotidiennement depuis 17 mois, des inepties sur l’allaitement, des réflexions nauséabondes et déplacées. Je sature en fait.

Dans notre société, les mamans ont le choix d’allaiter ou de donner le biberon, et c’est très bien! Chaque maman s’occupe de ses enfants comme elle le veut, du mieux qu’elle peut, en faisant des choix qui lui conviennent, qui lui correspondent,  en fonction de son vécu, de son histoire personnelle … Il va sans dire une femme n’est pas une mauvaise mère parce qu’elle choisit le biberon pour son enfant, et de même, une femme qui allaite n’est pas une meilleure mère pour autant.

On entend bien souvent qu’il ne faut surtout pas faire culpabiliser celles qui choisissent le biberon. C’est leur droit, elles sont libres de faire ce choix. Je suis bien d’accord, surtout qu’il n’y a qu’elles qui peuvent savoir ce qui convient le mieux à leur famille.

Mais je remarque aussi souvent que l’on ne peut plus parler d’allaitement sans que quelqu’un s’insurge en disant, « c’est dégueulasse, tu vas faire culpabiliser celles qui allaitent pas. »

Peut être, ou peut être même pas, je n’en sais rien. Le problème est qu’à un moment donné, quand on fait un choix, il faut l’assumer, autrement dit je vois pas pourquoi le reste du monde devrait perpétuellement marcher sur des œufs et faire attention à ne pas parler d’allaitement pour ne pas culpabiliser les mamans qui ont décidé de ne pas allaiter.

Parce que et ma liberté d’allaiter à moi? Parce que ce dont je n’entend jamais parler par contre, c’est du fait que l’on culpabilise en permanence les mamans allaitantes, et que çà, çà ne dérange personne.

Je me suis vue « obligée » de retirer des articles/statuts de ma page Facebook, qui parlaient par exemple des bienfaits du lait maternel, ou du fait que j’aime beaucoup allaiter mon bébé, après qu’une « amie » (allaitante de surcroit) se soit plainte du fait qu’elle trouvait çà hyper culpabilisant pour les mamans biberonnantes.

Oui mais alors quoi ? Je ne peux même plus parler de mon propre allaitement? On ne peut plus dire que le lait maternel est le meilleur pour bébé ? Tout le monde le sait, non ? Cà n’est pas une opinion personnelle qui pourrait être vexante et mal reçue, c’est un fait  !

Je remarque qu’à chaque fois qu’une étude ou un article sort, parlant des bénéfices de l’allaitement ou des potentiels effets néfastes du lait artificiel sur la santé du bébé, il y a toujours des mamans en colère qui crient au scandale comme si elles avaient été personnellement agressées. Mais personne ne les a forcées à choisir le biberon, si ? Elle ont fait un choix qui leur convenait, c’est très bien, il n’y a donc aucune raison de culpabiliser.

Parce que le problème, c’est qu’à force de ne pas parler allaitement pour protéger la successibilité de celles qui ont choisit le lait artificiel, c’est qu’en France le biberon semble être devenu la norme en ce qui concerne l’alimentation du nourrisson. On a tellement normalisé le biberon en France qu’on a l’impression le sein n’est qu’une alternative, éventuellement, si tout va bien, si la mère est motivée, que le père est d’accord, que la mère bosse pas, que çà ne dérange pas le reste de la famille, et au moindre soucis, hop, lait en poudre ! On nous assène de pubs pour le lait artificiel, pour autres biberons et tétines, les poupées sont systématiquement vendues un bib à la main, au point que les gens trouvent choquant de voir une maman allaiter ! Alors que c’est normal pour bébé de téter!

Beaucoup de professionnels de la santé ne s’y connaissent que très peu en allaitement, comme la plupart de leurs compatriotes d’ailleurs, et de ce fait on entend/lis en permanence des inepties plus ridicules les unes que les autres sur l’allaitement.

Beaucoup trop de mamans ratent leur allaitements à cause de ces mauvais conseils qu’elles reçoivent, que cela soit de leur entourage ou médecin, et beaucoup de mamans qui auraient voulu essayer d’allaiter y renoncent par manque d’information (ou de fausses informations). Parce qu’en France, si on veut avoir de bons conseils sur l’allaitement, c’est bien souvent très difficile de trouver où s’adresser. C’est lamentable mais quelque soit le problème, la réponse des médecins/sages femmes/puéricultrices est trop souvent, « il faut le passer au biberon ». On essaie jamais de sauver l’allaitement, alors que la plupart des problèmes sont facilement identifiables, et ont des solutions.

Ainsi on entendra encore trop souvent qu’une telle a du arrêter d’allaiter car elle n’avait plus/ pas assez de lait, que son lait n’était pas assez nourrissant/consistant, qu’elle était obligée car elle reprenait le travail etc etc ..

Alors oui, c’est sur, il faut pas culpabiliser les mamans qui choisissent le bib, mais il serait bien aussi de laisser celles qui choisissent le sein, tranquille!

Parce que voilà, la nature sait ce qu’elle fait. Déjà il faut savoir qu’il est extrêmement rare qu’une femme n’ait pas de lait, cela peut arriver certes, mais c’est rarissime. Il y a des femmes qui ont des montées de lait très tardives, et il arrive souvent dans ces cas là que le personnel médical leur disent qu’elle n’a pas le lait. Non, c’est juste qu’elles n’ont pas encore eu leur montée de lait.

Le lait maternel est toujours assez nourrissant, à moins peut être que la maman soit elle même dans un état de malnutrition intense, et encore …

De même, une maman a toujours assez de lait, il est forcément assez consistant, sachant que la consistance varie au cour de la tétée. Tant que la maman laisse téter son bébé à la demande, qu’elle n’a pas introduit de tétine/bib pouvant provoquer une confusion sein-tétine chez l’enfant, et qu’elle ne prend pas de médicaments pouvant induire une baisse de lait, il n’y a aucune raison pour qu’elle n’ait pas assez de lait pour nourrir son bébé.

Il y a des pics de croissance, dont personne ne parle, pendant lesquels l’enfant a beaucoup plus faim que d’habitude, ce qui pousse trop souvent les mamans à croire qu’elles n’ont plus de lait, alors qu’il suffit de quelques jours pour que la lactation s’adapte à la nouvelle demande du bébé.

On peut tirer son lait, le congeler des mois à l’avance, pour la reprise du travail. Mais personne ne le dit, non on parle de sevrage du à la reprise d’activité de la maman.

La nature a fait en sorte que l’on puisse allaiter nos enfants aussi longtemps que cela est nécessaire pour leur développement, (et système immunitaire)  c’est à dire jusqu’à l’âge de 6 ou 7 ans. Ou environ au moment ou les dent de lait tombent. Une fois que les dents définitives poussent, l’enfant ne peut plus téter correctement, et le lait de maman se tarit. Il est donc naturel pour un enfant de téter jusqu’à cet âge là. Même si la plupart des enfants se sèvrent plus tôt.

Ce qui me met très en colère, c’est que que l’on entende tout et n’importe quoi sur l’allaitement, et que cela arrive à faire culpabiliser les mères allaitantes. Au final, je trouve, on dit constamment qu’il ne faut pas culpabiliser les mamans qui choisissent le biberon, mais je ne suis pas sure qu’elles en entendent autant que ce qui peut être dit à une maman qui allaite;

Lorsque j’étais à la mater, les sages-femmes m’ont dit que je ne devais donner le sein à mon nouveau-né que toutes les 4 heures! Alors que l’allaitement quelque soit l’âge de l’enfant doit toujours être à la demande !! Je me suis donc retrouvée à la maison avec un bébé qui pleurait beaucoup, (évidement, il ne tétait pas assez souvent, donc il avait faim, heureusement que je suis tombée sur une pédiatre compétente qui me l’a dit) et c’est à ce moment-là que j’ai commencé à en entendre des vertes et des pas mures sur l’allaitement.

S’il pleurait, c’était parce que mon lait n’était pas assez nourrissant. Ou alors j’avais pas assez de lait, ou bien les deux en même temps, soyons fou. Mon lait lui faisait mal au ventre. Il ne mangeait pas assez, comment je pouvais être sure qu’il avait assez bu? Il allait se déshydrater … Quoiqu’il en soit, « le mieux serait de lui donner un bib de lait artificiel, au moins, je saurais ce qu’il prendrait ».

Parlez de faire culpabiliser une maman ! On s’attaque directement à ma faculté de nourrir mon enfant, à mon lait, à mon corps en quelque sorte!

Et puis quelque soit le « problème » du bébé, cela venait/vient toujours forcément du fait que je l’allaite, bah oui, de quoi d’autre ? Il ne fait pas ses nuits ? C’est parce que tu l’allaites. Il ne veut pas de solides ? C’est normal tu l’allaites. Il pleure quand je le laisse à la crèche, c’est parce que je l’allaite voyons! La fin du monde dans une dizaine de jours? Ah non, çà peut être pas ..

Et puis arrivent les 6 mois fatidiques. Oui parce qu’en France, à 6 mois, tout le monde voudrait que le bébé allaité soit sevré, même les professionnels de santé! Pourtant on ne demande pas au bébés biberonnés de ne plus boire de bib, il me semble…

Quand mon fils a eu 5 mois , on m’a beaucoup demandé si j’avais commencé à le sevrer. Une « amie » est même allé jusqu’à me dire qu’au delà de 6 mois, si une femme allaite son enfant, c’est incestueux (pourquoi 6 mois? on le saura jamais). Ce qu’elle m’a répété aux un an de mon fils. Ce qui m’a beaucoup choquée bien évidement!

Cela nous amène à ce qui a motivé ce billet, il y a quelques jours, on m’a fait cette charmante réflexion : « Faudrait peut être penser à le sevrer là hein, tu vas finir par en faire un pervers du nichon! » …..

Alors soyons clair, une bonne fois pour toute. La nature a fait en sorte qu’après avoir accouché la femme puisse nourrir son petit, c’est pourquoi la nature nous a donné des seins, pour faire du lait. Et c’est la seule et unique raison pour laquelle on a des seins. Ils ne sont pas là pour faire joli, pour qu’on ait une silhouette agréable, ou pour amuser monsieur (ou madame, hein, comme je l’ai dit, chacun fait ce qu’il veut de ses miches!) Non, le seul but des seins, c’est de nourrir notre bébé. Les seins ne sont pas sexuels. Donc quelque soit l’âge de l’enfant (et comme je l’ai dit plus haut, le sevrage naturel peut se faire jusqu’à 6 ou 7 ans) téter n’a rien sexuel, ou obscène ou incestueux, c’est juste le rôle normal du sein.

Il me semble que lorsqu’un enfant de 7 ans à encore un biberon le matin, ou une tétine la nuit, cela ne dérange personne. Alors pourquoi l’allaitement dérangerait? Moi-même j’avoue m’être endormie et réveillée avec un bib de Poulain jusqu’à 7 ou 8 ans. Bon ok, peut être un peu plus tard ..

Il faudrait peut être rappeler que si notre espèce a survécu ces derniers milliers d’années, çà n’est pas grâce aux laits artificiels et aux biberons!

L’allaitement maternel est l’alimentation normale, naturelle du bébé, et de l’enfant jusqu’a ce qu’il décide de se sevrer. C’est ce que la nature a prévu, c’est la seule qui lui convienne parfaitement. C’est ce qui est logique, c’est ce que le bébé s’attend à recevoir instinctivement à la naissance. Alors oui, dans notre société de nos jours, on a le choix, allaiter ou non, et c’est bien, et chacune fait comme elle veut. Mais il serait bien que l’allaitement soit de nouveau vu comme la norme, et que l’on arrête avec les idées reçues, sans culpabiliser les biberonnantes bien sur, mais en donnant de vraies informations sur ces deux types d’alimentation, afin que les mamans puissent faire un choix éclairé.

Parce que bien sur, chacune est libre de choisir ce qu’elle veut, de choisir sein ou biberon, et s’il ne faut pas juger ni culpabiliser les mamans qui choisissent le bib, il serait grand temps d’en faire de même pour celles qui allaitent!

IMG_3846

Publicités

139 réponses à “Et ma liberté d’allaiter?

    • J’aime bcp ton article aussi. J’allaite ma fille de 28 mois et ma fille de 5 mois (coallaitement) et j’en entends des vertes études pas mûres, surtout de la part de ma famille proche qui trouve cela complètement déplace. Je pense comme toi, qu’on biberonne ou allaite l’important est notre amour pour notre enfant. Il n’y a pas a culpabiliser l’une ou l’autre, ce sont des choix personnel. Pour ma part je n’avais pas choisi d’avance d’allaiter, j’y ai juste pris goût et ensuite j’ai jamais pu arrêter. J’avais d’abord dit pour ma grande fille, je vais essayer de l’allaiter, puis je me suis dit après un moi, ça marche, je vais continuer jusqu’à ma reprise du boulot, puis ama reprise, je n’avais pas envié d’arrêter, j’ai tirer mon lait en me disant je le ferai jusqu a ses 6 mois, pour à ses 6 mois, je me suis dit ça marche bien les tirages, je continue, et puis de fils en aiguIlles, on est arrivé la ou nous en sommes a présent, je suis tombée enceinte à ses 14 mois, j’ai arrêté les tirages(je ne tirais plus rien), elle a tête à volonté pdt la grossesse, avec des yahourt e complement car il y avait plus grand chose a téter. Puis après mon accouchement, elle a fait des orgies de lait pendant deux mois. Et maintenant tête entre 1 a 3 fois par jour. Pour ma petite fille l’allaitement long etait une evidence.Avec mon allaitement tardif, j’ai eu des réflexions, j’essaie de ne pas y faire attention. Par contre comme tu dis, tout est la faute a l’allaitement, la crise d’opposition de ma fille, le fait que ma cadette pleure a la creche, etc etc. Avec mon coallaitement, on me laisse tranquille. Personne ne me demande quand je vais arrêter. Ils savent que je suis perdue, irrécupérable, et j’en suis bien contenté.

  1. Très juste coup de gueule. Si seulement il pouvait être entendu. Le votre et celui de toutes les mam’allaitantes. En tout cas merci. Ca fait du bien de lire des gens comme vous.
    Breeny, maman de 3 garçons. 3 allaitements.

  2. les gens m’agacent !!! perso je fais partie des mamans allaitantes qui s’occupent de ses fesses
    si on me parle d’allaitement en me disant des trucs débiles je suis obligée de répondre mais je ne culpabilise jamais (enfin je pense) je rétablis la vérité c’est différent!!
    j’adore allaiter ma fille adore ça !
    non je n’ai pas choisi une solution de facilité
    non je ne la force pas
    je ne demande rien à personne !! qu’on nous laisse respirer en paix!!!

  3. Je suis d’accord avec ton billet. Ceci étant dit.. Je ne sais pas se qu’est l’allaitement, encore jeune, et toujours pas d’enfants pour ma part. Si plus tard j’aurait le choix, bib ou allaitement, j’essayerai déjà en premier l’allaitement bien évidemment. Mon choix se fera sur mon ressenti, si j’aime ou pas.
    S’est vrai qu’avant, le lait en poudre n’existait pas, et allaiter son enfant était bien naturel. Après l’allaité jusqu’à c’est 7/8 ans, je trouve sa très beau, mais évidemment, de la part des autres personnes (qui comprenne rien), ils diront toujours des choses moches.

    Personnellement si plus tard j’accepte de donner le sein à mon enfant, il en sera sur, je l’allaiterait jusqu’à ce qu’il n’en veuille plus.

  4. Bonjour, je suis la maman de 3 enfants. Je n’ai allaité ma grande que 3 mois (il y a 10 ans) par manque d’info à la reprise du travail, et j’ai arrêté à contre-coeur. Mon 2ème (6 ans) a tété presque 4 ans et en garde un très bon souvenir (et moi aussi). Et ma petite 3ème a 8 mois et tète encore bien sûr. Je suis d’accord avec toi sur la quasi totalité de ton billet, c’est vrai que les gens se sentent souvent « agressé » quand on parle des bienfaits du lait mat. Je n’ai jamais moi-même ressenti qu’on me culpabilisait d’allaiter longtemps, mais je sais bien que beaucoup de mamans entendent des remarques désagréables à ce sujet. Là où je suis un peu moins d’accord, c’est sur les professionnels de santé. Je suis moi-même auxiliaire de puériculture en maternité, et je peux vous affirmer qu’on est régulièrement formées pour accompagner au mieux les mamans qui allaitent. Bon évidemment certaines s’intéressent plus que d’autres à ce sujet, mais aucune, je dis bien aucune de mes collègues ne dira jamais à une maman qu’il faut mieux passer au biberon. Quelles que soient les difficultés c’est à la maman de prendre la décision de continuer ou d’abandonner. Bon, je dis pas que ça n’arrive jamais qu’elles reçoivent de mauvais conseils, hein, mais ce n’est quand même pas une généralité, on évolue aussi dans le milieu médical. C’est vrai que certaines mamans arrêtent d’allaiter à la maternité mais je pense que certaines ne sont pas prêtes à se consacrer entièrement à leur bébé pendant le séjour en mater. On leur conseillle de ne pas avoir trop de visites, et surtout de faire la sieste, pour pouvoir tenir le coup le soir, quand le bébé réclame beaucoup, mais les visites sont souvent prioritaires sur l’allaitement. De même parfois on leur propose de rester un peu plus longtemps quand la montée de lait tarde un peu (certaines peuvent le gérer à la maison, mais pas toutes) mais certaines préfèrent passer au biberon pour sortir. On parle avant la sortie des pics de croissance, on donne les coordonnées d’une consult de suivi…etc… Il y a partout des « bons » et des « mauvais » professionnels, mais il y a aussi des mamans qui arrêtent leur allaitement et qui pour se déculpabiliser accusent l’équipe soignante. Et puis il y a celles qui arrêtent « parce qu’elles n’y prennent pas de plaisir » (je cite) (j’espère qu’elles changeront quand même les couches même si elles n’y prennent pas de plaisir!…) Mais bon, on est bien d’accord, je sais qu’il peut y avoir partout des gens mal informés (mater, médecin traitant, pédiatre… et même ma dermato s’est permis de me dire qu’elle est contre l’allaitement long).

    • J’aurais beaucoup aimé accoucher dans ton service , sans rire ^^ A la mater j’arrivais pas bien à mettre mon bébé au sein, miches énormes toussa toussa, et je les appelais pour m’aider, on me répondait qu’il avait tété deux heures avant et qu’il avait plus besoin de téter avant deux heures oÔ il n’y avait pas deux puer qui me disaient la même chose quand je posais des questions
      c’est sur qu’il a y des professionnels de santé très compétent en matière d’allaitement, j’en connais moi même d’ailleurs, mais malheureusement quand je discute avec des mamans je m’aperçois qu’il y en a beaucoup qui ne s’y connaissent pas, ou sont plutôt contre et donc oriente systématiquement vers le bib au moindre “problème”
      mais il ne faut pas généraliser ^^

    • Bien sur il y a des personnels de santé très qualifiés et très dévoués, et je remercie vraiment mon infirmière (une vrai peau de vache à côté de ça, qui me criait dessus en permanence) mais qui m’a permis s’apprendre à donner le sein. Mais j’ai vu plein de mamans dont une médecin auxquelles on avait dit en gros, « je comprends bien que vous vouliez allaiter, mais là votre bébé est tros petit, vous être engorgée, votre bébé ne grossit pas assez, etc… alors mettez vos désirs de maman de côté et faites ce qui est le mieux pour lui, donnez lui un biberon et bien évidemment un biberon de lait maternisé ». J’ai été engorgée, mon infirmière (toujours la même) m’a apporté (en criant évidemment) une pompe plutot que de me dire, elle peut pas têter donnez lui un biberon et je la remercie. On ne parle pas non plus des poussées de croissance qui sont une vraie plaie mais qui ne devraient pas être une fin pour l’allaitement.

  5. J aime! Je me reconnais tout à fait! J ai laissé faire la nature pour es trois enfants. Bravo, bien écrit, simple à comprendre, à lire et à relire pour ne pas oublier!

  6. Bonjour,

    Le problème avec l’allaitement (comme avec d’autres sujets), c’est que les gens ne savent pas communiquer. Ils mélangent convictions personnelles (j’ai allaité et c’était chouette, j’ai eu trop mal et c’est nul… pour moi, le sein c’est sexuel et tu vires incestueuse… je caricature évidemment – ou pas), données scientifiques neutres et validées (l’allaitement est le meilleur aliment pour l’enfant) et ce qui devrait être dit à telle maman (aujourd’hui, avec votre vécu, votre accouchement et votre relation à votre enfant, vous avez peut-être besoin de ça : ça étant le sein ou le bib). C’est parce que les professionnels de santé (et les mamans mais elles, on peut leur reconnaitre le fait de ne pas avoir été formées et les journalistes…) font cet amalgame qu’ils perdent les mamans en cours de route. Il faut apprendre à ne pas tout mélanger pour savoir quoi dire à une maman concernant son enfant et son alimentation. Et il faut vouloir ne pas tout mélanger. 😉

    En tant que sage-femme sortant justement du Diplome Lactation Humaine et Allaitement Maternel, je me permets une petite remarque (scientifique et validée) : on ne parle plus de pics de croissance, les études sur les volumes de lait ont prouvé que les bébés n’avaient pas de réels pics de croisance mais plutôt des pics de développement et donc des phases où ils sont plus en demande de réassurance maternelle et donc de contact rassurant. Je vous renvoie aux textes du Dr Grimmo-Fréger sur le site Co-naitre (pourquoi les bébés pleurent ?).

    Cordialement,
    Charlotte

    • Dr Gremmo fait des conférences à la demande de Nestlé , financeur, dans des congrès, et Co-Naitre a formé la plupart des maternités IHAB qui ont sttutairement le droit d’être financées par les fabricants de lait. Alors je ne sais pas si je peux faire confiance à ces « études », sachant que dans les périodes de « pics de croissance » ( je garde ce terme pour l’aspect pratique connu), le fait de téter très souvent fait monter la production de lait et redémarrer les courbes de croissance qui ralentiraient. Expérience d’accompagnement de mères durant 20 ans……

      • Ca me semble plus satisfaisant comme analyse, les pics de développement (quel développement au fait ?) s’ils ne concernaient que le développement cognitif, ça me semblerait bizarre qu’ils arrivent à ce point au même moment pour tous les bébés.
        Désolée pour la structure ultra bancale de ma phrase !

  7. Punaise tu me coupes l’herbe sous le pied, jusque dans le titre qui est quasi identique 😛
    J’ai le droit d’écrire le mien quand même?

    Et sinon je plussoie, évidemment…

    • hihi désolée !! Suite la dernière petite réflexion que je me suis prise dans la tronche, j’ai eu une soudaine inspiration pour ce billet ^^
      J’ai hâte de lire le tien !!

  8. Entierement d’accord la prochaine fois j’arreterais d’ecouter les betises… si sa tombe ma fille serait toujours allaiter(18mois) comme je regrette d’avoir arreter(5mois) pour faire plaisir a d’autre… prochain bebe seras allaiter jusqu’a qu’ il arrete de lui meme point barre et si j’entend encore ce que j’ia entendu pour ma fille ces personnes je l’ai eloignerais de ma vie si sa gene temps… Bref j’ai adoré ce coup de geule je suis d’accord a 100pourcent avec cette maman !

  9. Bonjour,
    j’ai allaité moi-même durant 6 mois et j’en étais ravie. Je n’ai pour ma part souffert d’aucune avanie dont tu te dis victime, personne ne m’a critiqué, j’ai des amies qui n’allaitent pas, je ne les juge pas, et réciproquement.

    Par contre, tu dis que les gens sont « mal informés » mais toi-même tu écris des choses contradictoires !
    Tu expliques bien que le lait varie en fonction des besoins de l’enfant, qu’il s’adapte (ce qui est vrai, je l’ai constaté, ayant dû tirer mon lait un certain temps), et après tu écris qu’on peut tirer et congeler son lait des mois à l’avance…

    Mais alors que fais-tu du fait que le lait soit adapté à un moment M de la croissance du bébé (pas à une semaine près, certes, mais à quelques mois d’écart !!!).
    Un lait produit quand bébé a 2 mois ne saura pas d’une bonne qualité nutritionnelle pour ce même bébé 6 mois plus tard !!!

    Par ailleurs, on ne congèle pas un lait « plusieurs mois », mais deux mois maximum, pour des questions d’hygiène !

    SIgné : une maman qui a pris beaucoup sur elle (lymphangite bilatérale) pour allaiter, et qui ne regrette rien !

    • Bonjour,
      C’est super que tu n’aies souffert d’aucunes critiques, c’est malheureusement le cas de beaucoup de mamans. Cela dit, les réflexions commencent réellement à fuser à partir des 6 ou 7 mois de l’enfant. J’ai commencé à avoir beaucoup de réflexions désagréable à partir du moment ou mon fils à eu 10 mois.

      En ce qui concerne la conservation du lait congelé, cela dépend du congélateur, mais il peut être congelé pendant au moins 6 mois , comme cela est expliqué sur le site de la leche league:

      « Dans l’état actuel des recherches, on peut dire que le lait se conserve :
      – à température ambiante (19 à 22°), pendant de 4 à 6 heures (max 8h),
      – à 15°, pendant 24 heures,
      – au réfrigérateur (0 à 4°), jusqu’à 8 jours,
      – dans le compartiment pour surgelés d’un réfrigérateur, pendant deux semaines,
      – dans le compartiment 3 étoiles d’un combiné réfrigérateur-congélateur, pendant trois à quatre mois,
      – dans un congélateur séparé (-18°), pendant plus de six mois.

      (attention, ces durées ne sont pas cumulables : on ne peut pas par exemple laisser du lait 10 heures à température ambiante, puis trois jours au réfrigérateur et ensuite le congeler pour six mois). »

      http://www.lllfrance.org/L-allaitement-dans-la-vie-quotidienne/Conservation-du-lait-maternel.html

      Ensuite, la qualité nutritive du lait est toujours très bonne, même s’il a été congelé, et même si le bébé est un peu plus grand qu’au moment ou sa maman l’a tiré; en effet le bébé ne recevra que très peu de ce lait, chez la nounou, ou quand sa maman sort, le plus gros de son alimentation restera les têtes, aussi même si le lait congelé qu’on lui donne est un peu moins adapté à son âge, cela importe peu.

      De plus lorsque le lait que les lactariums recueille pour les petits prématurés est un lait produit pour des bébés plus agés qu’eux, cela leur sauve quand même la vie.

      bonne soirée 🙂

  10. Ah oui!!! ça fait du bien d’entendre, de lire tout ça!!!! perso j’ai trop souvent eu l’impression d’être une extra-terrestre! mon fils à été allaité pendant deux ans et deux mois a peu près (oui parce que c’est jamais du jour au lendemain hein!) Je suis moi même sage femme et j’ai eu des remarques d’autres sages femmes pendant mes stages quand mon fils avait genre 18 mois! on m’a demander pourquoi j’allaitais encore mon fils a cet âge!? j’ai répondu que j’avais rien calculer que ça se passait comme ça et que c’était chouette! et puis pourquoi je lui donnerai du lait de croissance alors que je peux encore lui donner le sein et qu’il en veut! bah on m’a répondu qu’il allait devenir Homosexuel!!!! une sage femme!!! PPpppfffffffffffffffffffffffffff!!! sans parler de toutes les réfléxion familliales sur la qualité de mon lait (bah oui il tète et après il veut manger c’est que ton lait n’est pas assez nourrissant: euh à 10 mois j’espère bien qu’il a aussi faim!!!!) Non mais de quoi je me mèle!!!! est ce que je regarde quel type de lait et quel quantité ils donnent à leurs bébés!!!!!
    merci pour ce post ça fait du bien

  11. Hum…je suis désolé d’avoir un avis peut-être un petit peu plus modéré…

    En préambule je dirais malgré tout que l’on habite en Belgique et qu’il me semble qu’entre mes deux plus jeunes enfants (8ans les séparent) il y a une vraie dynamique vers un retour -même en milieu hospitalier- à un allaitement plus naturel.
    (Accompagnement, information, sensibilisation, refus des cadeaux des fabricants,…)

    C’est forcément mieux, plus naturel, blindé d’avantages, plus économique, plus digeste pour l’enfant…on est tous bien d’accord sur ces lieux communs…
    Ce qui me dérange moi c’est le militantisme, le sectarisme, voir le fanatisme de mamans allaitantes.

    Je crois comme toi que chacun fait les choix qu’il souhaite ou compose avec les possibilités matérielles et familiales qui s’offrent à lui.
    Tu assumes avec plaisir les choix que tu as fait, et je m’en réjouis pour toi.

    Mais d’où vient cette nécessité de militer pour ce choix somme toutes naturel…l’abondance d’articles, de posts, de statuts FB, de discussions sur forums dénature finalement l’acte…ça donne justement l’impression qu’allaiter est un acte militant, non conventionnel ou subversif…

    Ca donne un peu sur la longueur et la répétition le sentiment qu’il existe une secte d’allaitantes (une league…ah oui justement ça aussi ça existe…comme quoi) qui fait du lobby à un point que ça en devient irritant pour tout le monde.

    Moi je suis adepte du « pour vivre heureux vivons cachés » dans tout…tes choix d’éducation, ta façon de t’alimenter, de vivre ta sexualité ou ta religion.

    Je prend quelques exemples:
    On peut être très croyant dans l’une ou l’autre religion mais je crois qu’il est bon de s’abstenir de prier à tout bout de champ en public parce que cet acte pourtant naturel pour le croyant peut choquer la sensibilité de ceux qui pensent autrement.
    Chez nous on mange veggie au moins un jour par semaine parce que ça nous fait du bien et qu’on aime les légumes, c’est naturel mais je met pas pour autant des légumes sur ma page FB
    J’aime faire des calins, c’est naturel, on fait des enfants comme ça depuis la nuit des temps bien avant les médecins et les laborantins…Je choisis malgré tout de ne pas trop en parler avec certains moins réceptifs à une certaine fantaisie pour ne pas les choquer ou pour ne pas être jugé….

    Tu peux faire des choix, les assumer pleinement, les trouver naturels et meilleurs pour toi et ta famille mais la modération devrait toujours rester de mise…

    • bonsoir 🙂
      Je pense que la raison pour laquelle on éprouve le besoin de parler autant d’allaitement comme tu l’expliques, c’est justement le fait, comme je l’explique tout au long de mon billet, qu’on soit en permanence attaquées, critiquées, parfois moquées et j’en passe, comme si l’allaitement était quelque chose de bizarre et que nous étions des sortes d’extraterrestres, et dont il y a un moment ou on a naturellement le besoin de se défendre. Parce qu’il y en a ras le bol 🙂
      Honnêtement si je ne me prenais pas des réflexions dans la tronche tous les deux jours depuis des mois, je suppose que je n’aurais rien de spécial à dire sur le sujet.

      Bonne soirée

      • Bonjour, pour moi qui ai vécu il y a dix ans l’horreur de l’incompétence du personnel médical en général en télé d’allaitement, le militantisme est devenu naturel à la naissance de mon deuxième enfant ; vivre caché pour être heureux, bon, mais un tout petit peu d’altruisme et d’honnêteté scientifique ne peut se satisfaire de laisser dire des âneries lamentables, sur l’air du « après moi le déluge », « moi je sais tant pis pour les autres ». Le militantisme est né de là, lorsqu’on donnera une information claire et correcte aux mamans et aux papas, lorsque cette guerre sur fond psychanalytique s’arrêtera, le militantisme n’aura vraisemblablement plus de raison d’être !

  12. Je suis ok sur tout sauf moi aussi pour les personnel soignant
    Je suis auxiliaire puéricultrice en mater et oui moi aussi et jamais on dit au maman passé au bib on les aide au mieux pour un allaitement à la demande avec une bonne position au sein on leur donne ds homeopathie si elles n’ont pas de montée de lait d’autre homeopathie si montée de lait douloureuses de la creme à base de lanoline pour bien hydrater les seins
    On a fait une formation allaitement et on a une conseillére en lactation
    une à dit qu’on dit pas la même chose mais des fois en 1 h de temps la lactation s’est modifié donc c’est pour cela qu’on dit pas forcemant la même choses
    On donne aussi les info et les adresses des groupes d’allaitements
    De plus en plus d’établissement essaye de devenir amis des bb

    Voilà donc c’est pour dire tous ce qui est mis en place dans notre mater pour pas diabolisé tous les milieux médicaux

    • Non je diabolise pas tout hein ^^ dans ma mater c’était autre chose que ce que tu décris, malheureusement :/ et je parlais de mon expérience, je pensais également à des choses que des amies m’ont racontés, des trucs que des pharmaciens m’ont sortis, mais c’est évident qu’il y a beaucoup de personnel très compétent 🙂

  13. Absolument parfait ! Tout est dit. Tout simplement : merci. C’est tout ce que je me tue à dire depuis des années.

  14. très bien écrit mais je vais me faire l’avocate du diable…

    effectivement allaiter ou non est un choix. j’ai essayé d’allaiter mes 2 filles mais cela n’a pas duré longtemps : 1 mois et quelques jours…pq?parce que je ne le sens pas,c’est inexplicable, c’est comme ça c’est un acte qui moi ne me parait pas naturel…alors oui j’ai donné le bib et tout va bien

    seulement je ne me vois pas écrire un billet pour expliquer et pourtant il y aurait tout autant à dire du côté des « biberonnantes ». Combien de fois n’ais-je pas entendu « quoi tu n’allaites plus mais elle va être tout le temps malade »  » ouallla le biberon tu sais ça va couper toutes les relations affectives avec ta fille ».
    Des con…aussi énormes que les mamans allaitantes peuvent aussi entendre…
    Mais je n’en ai absolument rien à faire, ce que peut penser X ou Y sur ma vie ça me dépasse totalement!

    Je ne me sens pas agressée par l’avis des gens parce que les gens ont un avis sur tout et ce depuis la nuit des temps, on ne les changera pas

    Par contre, quand je suis au restaurant et qu’une femme sort son sein sans se couvrir un minimum et bien oui ça me dérange. C’est peut être la plus belle chose au monde pour elle mais moi je mange et je n’ai pas envie de voir ses seins. Alors on va me dire « oui mais elle allait pas laisser son bébé avoir faim » bien sûr que non mais sous prétexte que c’est tellement naturel certaines et je dis bien certaines pensent qu’il n’est même plus nécessaire de recourir à un minimum de discrétion.

    Que chacun fasse ce qu’il lui plait mais dans le respect de l’autre.

    • Bonjour Quoque non,
      Et la liberté du bébé à quel moment en tenez-vous compte ? Les femmes que vous avez vues ne devaient pas bien se débrouiller au demeurant, parce qu’on ne voit pas les seins d’une maman qui allaite : il y a la tête de son bébé devant !
      Et puisque c’est vous qui êtes gênée pourquoi ne sortez -vous pas vous-même ? Pourquoi la maman et son bébé plutôt que vous ? C’est je trouve tout l’objet de ce billet : les mamans qui allaitent leur bébé aimeraient qu’on les laisse en paix, et vous faites exactement le contraire avec votre post

      • Dommage que vous n’ayez rien compris à ce que j’ai écris…je ne leur demande pas de sortir mais de rester discrètes et je ne sais pas si elles étaient « douées » ou pas mais oui ces mamans sortaient leur sein bien à leur aise et ensuite installaient leur bébé pour manger…
        Et c’est moi qui devrait sortir?vous riez ou quoi…ce qui m’a dérangé c’est le simple fait qu’elles ne se soient même pas posé la question si toutes les tables autour d’elles ne seraient pas gênées. Un peu de discrétion c’est tout ce que je demandais.

        Et bizarrement vous ne réagissez pas à la partie de mon caractère sur toutes les mères biberonnantes qui sont souvent jugées, elles aussi. Alors comme vous le dites si bien, qu’on leur fiche la paix à elles aussi.

      • Je comprends ce que veut dire Loulize … il y a des mamans qui allaitent sans qu’on s’en rende compte tellement c’est discret, et parfois on en voit qui allaitent avec le t-shirt remonté au-dessus du sein, sans soutien gorge, les deux seins bien visibles. Alors oui, des fois c’est gênant de voir que certaines (heureusement une toute petite minorité) utilisent l’allaitement pour s’exhiber.

      • Je doute que certaines mamans utilisent l’allaitement pour s’exhiber! Je pense que certaines sont moins pudiques que d’autres, perso j’essais toujours d’être discrète il est vrai aussi que selon la morphologie de maman, c’est pas toujours facile de bien positionner bébé en étant discrète, c’est sur que c’est plus facile en soulevant le t-shirt d’être à l’aise pour allaiter.

  15. Bonjour et merci pour ce billet, qui reflète exactement la « perplexité » dans laquelle me laissent les commentaires que vous dénoncez ! J’ai noté une chose qui m’étonne : au sujet de l’âge du sevrage vous écrivez que l’enfant avec ses dents définitives ne sait plus téter. Puis-je vous demander d’où vous tenez cela s’il vous plaît, ça m’intéresserait de lire à ce propos.
    Cecile

    • Alors c’est queque chose que j’ai lu entendu à plusieurs reprises sur le net, notament dans des groupes sur l’allaitement sur facebook, dans un reportage l’allaitement long, et plus récement un dentiste m’en a parlé .

      • Les enfants qui têtent bien après l’acquisition de leurs dents définitives ne seraient donc qu’exception alors ?
        J’ai en mémoire trois enfants, un garçon qui tétait encore à 9 ans, et deux filles anglaises je crois bien après 10 ans. Ils n’avaient apparemment aucune difficulté à continuer malgré leurs dents !

      • Ils tétouillent peut-être le mamelon, ce que n’importe qui peut faire avec n’importe quelles dents. Mais la succion telle qu’on la connait pour la nutrition et comme la pratique le bébé ou le bambin est impossible avec les dents définitives.

    • Le sevrage naturel de l’enfant intervient pour plusieurs raisons dont 2 majeures:
      – L’arrivée à maturité du système immunitaire (entre 2 et 7 ans, selon les enfants)
      – La poussée des dents définitives qui effectivement empêchent de téter. C’est d’ailleurs pour cela qu’on leur oppose les « dents de lait ».

      • Je ne sais pas répondre à l’autre post 😦
        Est-ce que vous auriez des références à m’indiquer ? Ma curiosité est piquée 😉 !

  16. Bonjour,
    un grand merci pour ce texte que j’ai partagé sur Facebook ! Je me retrouve parfaitement dans ce texte. Et pour la petite histoire, mon fils a 6 ans et demi, perd ses dents de lait et se sèvre donc, de lui-même, parce qu’en effet, il n’arrive plus à téter ! Je serai allée au bout du chemin avec lui :-))

  17. Alors moi je suis totalement d’accord avec cet article à part 1 point. Le fait d’allaiter jusqu’à 6-7 ans. Il faut savoir qu’au niveau nutritionnel, il n’y a pas photo, le lait maternel est le must mais au niveau psychologique, au delà de 3 ans, l’allaitement présente un risque de manque de socialisation de l’enfant. Alors bien sûr il y a l’histoire que jusqu’à maintenant les êtres humains s’en sortait très bien comme ça mais les sociétés évoluent de même que les besoins et l’adaptation des enfants. Le fait qu’à l’accouchement, ce soit une tierce personne qui coupe le cordon est symbolique d’une petite coupure (nécessaire) entre la mère et son enfant, et dans son developpement il faut lentement séparer les enfants de leurs mères pour qu’ils se créent leur individualité, leur personnalité. Alors moi je suis pro allaitante. Ma fille s’est sevrée d’elle-même à 9 mois et j’avais tellement de lait que je faisais des dons au lactarium de ma ville. Si j’avais pu, j’aurais allaité plus longtemps. J’ai eu la chance d’être entourée et très informée par une sage-femme experte en lactation et une pédiatre géniale et il m’est quand même arrivé qu’on me culpabilise mais l’allaitement a toujours été une évidence pour moi et je n’ai écouté que mon coeur et mon instinct.

  18. Bonjour 🙂
    Alors en fait, un enfant ne se sèvre pas de lui même avant 2 ans. C’est vrai qu’il y a des bébés qui arrêtent de téter avant mais cela n’est pas un sevrage dans le sans ou ca n’est pas une décision de l’enfant, car il est trop petit. Ce peut être du a l’introduction d’une tétine, bib, médicament induisant une baisse de lait, ou la cause peut être psychologique changement ou autre, on parle généralement de grève de la tétée à cet age là, souvent les enfants reprennent le sein après quelques jours.
    Même au delà de 3 ans l’allaitement ne présente aucun risuqe pour la socialisation bien au contraire; des études ont montré que l’enfant étant totalement rassuré par le sein de sa mère, il va plus facilement vers les autres et prend plus aisément son indépendance. Par exemple ma grand-mère me raconte comment tous ses frères et et soeurs on tous plus ou moins tété jusqu’à 5 ou 6 ans, ils sont tous devenus des adultes indépendants et équilibrés.
    C’est super que tu aies pu donner de ton lait 🙂 il n’y a pas de lactarium près de chez moi malheureusement .

    • Oui, je suis très contente d’avoir pu donner mon lait. Au début je le voyais se perdre et ma sage-femme m’a parlé du lactarium et vu la quantité de lait que j’avais, je n’ai pas hésitez.
      Pour ce qui est de la socialisation, il est vrai que mon diplôme date de près de 12 ans et on a surement du apprendre de nouvelle chose sur le sujet.
      En tout cas, ma fille s’est réellement sevrée d’elle même à 9 mois parce que je voulais vraiment allaiter au minimum 1 an et j’ai retenter tous les jours pendant des semaines mais elle n’a jamais voulu reprendre le sein pourtant il n’y a eu aucun changements dans les habitudes ou l’alimentation. Encore un des mystères de la nature 🙂

  19. article genial ! mais 6/7 ans je trouve ca tard non ? c’est courant ? (je ne juge pas je me pose juste la question)
    voir un enfant de 6 ans teter pourrai effectivement m’interpeller, tout comme je reste surprise de voir un bebe avec un biberon a la maternité

    pour moi 3 ans était ma limite personelle (mes fils ont stoper avant malheureusment),
    avec l’entrée a l’école et le regard des autres enfants (pas toujours tendre) j’avais peur qu’ils se sentent differant
    vos enfants en parle t il a l’ecole? si oui comment
    (sa pourrai m’aider a passer ce cap pour numero 3) 😉

    nourisson signifie nourrie au sein ! nomého, s’était ma replique pour les mauvaise langues

    merci d’avance pour vos reponses

    • Bonjour, j’y vais de mon petit témoignage perso alors 🙂

      Mon fils a eu 6 ans hier, et il tête toujours, quand je le laisse faire (bon, on s’était mis d’accord pour que ce soit fini à son anniversaire, je ne sais pas si nous nous y tiendrons, mais je crois qu’il est de toutes façons entré tout seul dans la phase finale depuis qq mois). Je ne crois pas qu’il ait jamais parlé de cela à l’école (les autres enfants parlent-ils de leurs biberons ? Sais pas) J’étais aussi très fébrile à l’idée que cela sorte de notre cocon familial, pour les mêmes raisons. Mais il faut croire que l’occasion ne s’est jamais présentée, en déjà 3.5 ans ! J’étais prête à expliquer à qui aurait voulu l’entendre qu’il n’y avait rien d’anormal, même préparée à venir faire un petit cours d’anthropologie dans sa classe si cela avait été nécessaire 🙂

      En tous cas je voudrais rassurer Ayuangele, mon fils est un petit garçon désespérément normal, qui joue aux mêmes jeux que ses copains, qui adore aller dormir chez eux et encore plus les recevoir chez lui, il va donc à l’école depuis qu’il a 2.5 ans, est membre d’un club de basket, et a d’excellentes compétences sociales, (il est capable d’aller demander le prix d’un sachet de pop corn par exemple, alors que sa soeur de 11.5 ans a du mal par timidité).

      En revanche, ça me tord les boyaux de lire ceci : » Le fait qu’à l’accouchement, ce soit une tierce personne qui coupe le cordon est symbolique d’une petite coupure (nécessaire) entre la mère et son enfant, et dans son developpement il faut lentement séparer les enfants de leurs mères pour qu’ils se créent leur individualité, leur personnalité.  » Pour moi c pur bullshit (ça passe mieux dans une autre langue ^^ ?) je hais au plus haut points ces considérations freudiennes débiles et attend avec impatience que la France renonce à ces théories fumeuses et se mettent un peu à la page 😦

      • Han Cécile c’est trop chouette! Tu me fais rêver ! Par curiosité il tète combien de fois ?
        je ne peux pas répondre à ta question Mama, le mien n’a que 17 mois ^^
        Je ne pense pas non plus qu’il soit nécessaire de séparer les enfants de leur mère pour qu’ils soient plus indépendant, je pense au contraire que plus on laissera l’enfant être proche de sa mère , plus il sera rassuré et sera facile pour lui de trouver son indépendance.

  20. Merci pour ce post. Pour ma part, tout d’abord, je remercie les millitantes qui m’ont permis d’arrêter de culpabiliser parce que je n’arrivais pas à sevrer mon premier bébé à trois mois comme « c’est la norme » (j’ai vraiment pleuré en me disant que je la maintenait dans un état de dépendance).
    Je crois surtout que la plupart des gens qui critiquent les allaitantes n’acceptent pas l’idée d’être des parents imparfaits, ce que nous sommes tous et toutes. Oui, et ça transcende le débat d’idées, si la maman est en bonne santé, l’allaitement est meilleur pour le bébé que le lait maternisé. L’allaitement recommandé est jusqu’à deux ans et au délà; ce qui est idéal c’est de laisser le bébé se sevrer seul.
    Maintenant, nous ne sommes pas parfaits, j’ai allaité mes deux enfants jusqu’à 13 et 11 mois, et si je les ai sevré, ce n’est pas parce que je n’avais plus de lait, ou parce qu’ils ne voulaient plus etc… c’est juste parce que moi j’en avais envie (besoin de liberté, envie de boire plus etc…peut être un peu de pression sociale). et, comble de la mère indigne, je leur ai même donné des biberons de lait maternisé avant, quand je n’avais pas envie de tirer mon lait (je suis une maman qui travaille à l’extérieur).
    Bien plus il y a un équilibre à trouver entre le fait d’être des parents et le fait d’être des personnes indépendantes, donc on fait aussi des choix pour nous qui ne sont pas forcément les meilleurs pour le bébé, ou même parfois on est pris entre deux « biens » contradictoires (ex : travailler et être le plus possible avec son enfant).
    Ces compromis sont indispensables ne serait-ce que parce qu’il n’est pas bon pour les enfants d’avoir des parents qui se sacrifient au délà de toute mesure.
    Cela n’empêche pas qu’il est bon d’avoir l’information pour faire un choix éclairé. Donc arrêtons de museler les pro-allaitements, elles ont raison et choisissons de faire un choix éclairé en fonction de cette information et de nos impératifs (santé, fatigue, travail, envie personnelle, besoin de l’enfant etc…).
    Je vis loin de la France et j’ai prix l’habitude d’être jugée pour mes choix d’éducation et en particulier d’allaitement. J’ai été jugée par ma famille et mes amis français pour avoir allaité « longtemps » et jugé aux états unis pour avoir sevré mes enfants « tot » et leur avoir donné du lait maternisé. Je vis avec, je ne suis pas parfaite, j’essaie juste de faire du mieux que je peux pour ma famille et moi.
    Dire que l’allaitement c’est mieux pour le bébé ne devrait pas culpabiliser celles qui choisissent le biberon tout comme voir une maman qui allaite. Elles ont fait un choix qui est certainement le meilleur pour leur famille et elle même. Recevoir l’information (et en particulier, le fait qu’au début ça fait mal, qu’allaiter c’est très fatigant et que les poussées de croissance c’est difficile et pas grave) permet de faire son choix de la meilleure façon possible.

    • « ceux qui critiquent les mères allaitantes n’acceptent pas l’idée d’être des parents imparfaits »
      mais au secours ce genre de phrase ça veut dire quoi? c’est incroyable, vous voulez que les mères allaitantes ne soient pas « jugées » mot que je trouve fort et vous venez taper des phrases pareilles…qui sous-entendent clairement que ne pas allaiter c’est franchement pas la bonne idée

      c’est juste dingue

  21. Rien à y redire, en tant que bonne petite chevrette, je rajouterai qu’on n’a pas idée de donner un bib à nos chevreaux, alors bon…….. 😀

  22. Oui, c’est bien vrai. Sauf que le biberon n’est pas toujours un CHOIX. Je ne l’ai pas eu pour mes 2 premiers parce que j’ai été très mal conseillée par des personnes qui n’étaient pas suffisamment informées. Le lobby des industriels est vraiment très fort mais Dieu merci, la leche league forme chaque jour de nouvelles conseillères !

  23. Excellent article (par lequel je découvre cet exellent blog du coup) !!

    « Le sein n’a rien de sexuel » mais c’est carrément ça !! Je dirais même « les seins… ce ne sont rien que des MAMELLES ! » et cette phrase est… de mon homme, pour qui il n’est pas possible de nourir son enfant autrement (il est plus extrème que moi en la matière).

    Personellement, j’ai découvert avec ma grossesse qu’on pouvait choisir de ne pas allaiter à la naissance o_O grand choc. Ma mère nous a allaité exclusivement 3 mois puis a fait du mixte, pour moi le biberon ça n’était qu’à partir de 3 mois quand la maman retournait travailler…

    Je me demande d’ailleurs dans quelle mesure les mamans qui choississent de nourrir au biberon choississent réellement ? Avec toutes les ânneries que l’on entend est-ce un vrai choix ?? Le biberon étant tellement une norme dans l’esprit populaire qu’il me parait difficile que ce choix soit vraiment un choix éclairé.

    • Tu vis en France Nebullae? Ca m’a surprise aussi, car j’ai vécu aux US et que là bas toutes les mamans que j’ai connu allaitaient, çà m’a beaucoup surprise également quand j’étais enceinte, je pensais que les moeurs avaient évoluées en France.

      • Ah oui je vis en France lol mais quand ma soeur est née j’avais 13 ans, vois ma mère allaiter a du imprimer mon cerveau plus fort que ce que je le pensais 😉

  24. Juste une chose qui m’agace un peu. Le biberon n’est pas forcément un choix, et non, une femme n’a pas toujours assez de lait. Une glande mammaire, ça peut déconner comme n’importe quel autre organe. Pour ma part, c’est un problème hormonal, la glande mammaire a cessé son développement avant la fin. Le résultat ? Même avec la meilleure volonté du monde et l’aide de sages-femmes, une montée de lait en apparence correcte mais quasiment pas de lait.
    Alors, entendre en permanence répéter « mais si, tu as forcément assez de lait, c’est juste que tu t’y prends mal », c’est un peu comme dire à quelqu’un qui a un cancer « mais si, il fonctionne bien ton foie, c’est juste que tu manges pas ce qu’il faut » … ça donne quand même une sérieuse envie de coller des baffes !

    Pour un 2ème enfant, je pourrais aussi choisir le biberon en toute connaissance de cause. Pas à cause des pubs Gallia ou Dodie, pas à cause du discours de certains médecins affirmant que le lait artificiel est une bonne alternative.
    Juste à cause de la douleur que j’ai ressentie à chaque tétée, toutes les 2 ou 3 heures, pendant 3 mois. Parce que oui, là aussi, certaines femmes souffrent vraiment, vraiment beaucoup pendant les tétées, et ce malgré l’aide de professionnelles, malgré les bouts de sein en silicone, malgré les kilos de crème, les heures entières volets fermés et seins à l’air …

    Malgré tout ça, je recommencerai certainement, pour donner la même chose à un deuxième enfant qu’à mon premier. Mais je me prendrai certainement beaucoup moins la tête …

    • Dans ton cas, il s’agit d’un réel problème. Un problème hormonal comme tu l’explique, bien sur que çà peut arriver, mais il faut quand même reconnaitre que c’est rare.
      Moi ce qui m’agace c’est d’entendre continuellement , que une telle n’a pas assez de lait, comme si c’est effectivement un truc qui arrive tout le temps quand on allaite, alors que non, c’est possible mais çà reste rare!
      C’est sur que tout organe du corps peut déconner, mais je trouve dommage de prendre les devant en supposant systématiquement que c’est monnaie courante de ne pas avoir assez de lait.

  25. Je suis une ex-biberonnante.
    Et je suis pro allaitement.
    Je ne voulais pas de ce truc chimique dans la vie de mon fils et j’ai énormément culpabilisé de ne pas avoir pu l’allaiter. Pas par pression extérieure, juste par foi.
    Je soutiendrai toujours les mamans qui allaitent, même si je ne dénigre pas les biberonnantes.
    Mais je suis persuadée que le manque de formation réelle du personnel médical n’aide pas les allaitantes à se sentir à l’aise avec ce geste pourtant si nature!

  26. je voulais soulever un autre point, en tant que maman qui travaille, je trouve qu’un conger maternité de 2 mois et demi (pcq 6semaines ca ne fait pas trois mois!) c’est ridicule et je le vis comme un manque de respect vis a vis des mamans et des bébés. J’ai bénéficié du congé pathologique (merci à mon médecin qui me l’a prescrit sans réel motif médical) et j’ai donc repri le travail a 4 mois.
    dès 3 mois je me suis connectée au tire lait plusieurs fois par jour. j’ai fais ca pour continuer à allaiter mais ca reste un mauvais souvenir! Je suis passé à un allaitement mixte car il devenait trop compliqué pour moi de passer plus de temps avec mon tire lait qu’avec mon bébé.

    Parlons des conditions pour tirer son lait dans les entreprises…à 2 mois et demi 3 mois, les montées de lait sont fréquentes dans la journée et tirer est une necessité! Pas si facile quand on a du travail…manque de temps, manque d’un lieu correct pour tirer, regard des autres, ….Tout pour inciter à l’allaitement artificiel !
    Heureusement, je ne travaille pas tous les jours et je peux donc continuer a allaiter ma puce quand je suis en repos.

    Je pense que l’alaitement maternel est un enjeu de santé public et que le monde du travail devrait évoluer un peu.
    A quand un conger maternité plus long pour les femmes qui le souhaitent!

    • Je suis complètement d’accord ! La France ferait bien de prendre exemple sur d’autres pays comme la Canada ou les maman ont 56 semaines de congé!

  27. Maman allaitante depuis 11 mois, et encore plein d’autres!! entièrement d’accord sur les arguments de ce billet!! bravo pour votre sincérité et votre savoir parler!!

  28. Voila un beau plaidoyé. Je rédige actuellement un livret sur l’allaitement des multiples pour le compte du mouvement Jumeaux et Plus et cette profession de foi
    est notre base de travail, les mamans de jumeaux ou plus étant quotiennement decouragées dans leur choix d’allaiter.

    • et pourtant quand on s’accroche c’est super ! j’ai allaité mes jumelles 21 mois et quelle liberté ! mais je reconnais qu’il faut être encouragée sinon on peut rapidement craquer surtout avec 2 petits bébés… bon courage !

  29. c’est une bonne synthèse, bravo, tout y est abordé !
    je suis maman de jumelles (7 ans) allaitées 21 mois et d’une petite dernière 38 mois et qui tête encore le matin pour se réveiller et le soir pour s’endormir calmement, des moments d’échange inoubliables…

  30. Bravo pour ton article comme je m’y retrouve dans bien des choses ! Alors moi qui habite en Suisse ai eu la chance d’accoucher dans une maternité oû lorsqu’on a choisi l’allaitement on respecte notre choix et on fait tout pour que celà se passe au mieux … Surtout quand on est déterminée comme moi je l’étais je ne disais pas « j’essayerais d’allaiter » je disais « j’allaiterais » pour moi y avait pas d’échec possible, évidemment j’étais soutenue par mon mari qui trouvait ça normal et qui m’a beaucoup aidée … eh non l’allaitement n’exclu pas le papa (un autre débat encore ….) il suffit de lui donner la place ! Bref j’ai accouché à minuit et demi de ma ma princesse (qui a aujourd’hui 4 ans) et on me l’a mise tout de suite au sein et ensuite vers 4h du matin la nurse et SF sont venues pour la remettre au sein et me donner des tas de conseils et durant tout mon séjour à l’hôpital on m’a donné des conseils et soutenue pour les positions, etc … au bout de 2 jours j’avais les crevasses et je mettais ma fille au sein avec les larmes et à aucun moment je n’ai entendu aucune SF ou infirmière me dire qu’il fallait arrêter au contraire elle m’ont montré d’autres positions d’allaitement et apporté du désinfectant (pour le sang) et une crème bien grasse pour hydrater le sein en me disant que le mieux c’était encore d’y mettre un peu de mon lait ! Rentrée à la maison ai été suivie par ma SF (j’avais fait la préparation en privé l’haptonomie et donc un rapport à la grossesse-accouchement un peu différent) et là ma SF m’a SAUVE mon allaitement car ai tout entendu et il faut l’avouer malgré ma force de caractère et mon envie immense d’allaiter y a des réfléxions qui font mal et qui atteignent ! Alors oui il faut en parler et défendre l’allaitement car moi jamais me suis permise d’aller dire à aucune de mes copines qui a arrêté l’allaitement au bout de 2 semaines parce que soit disant elle avait pas assez de lait qu’en fait elle le faisait parce qu’elle avait dès le départ aucune envie d’allaiter … car oui allaiter il faut en avoir envie et être convaincu et malheureusement des fois ça se fait pas tout seul il faut s’accrocher un peu et y croire et en vouloir, c’est comme tout dans la vie … !
    Moi j’ai choisi l’allaitement parce que ça me paraissait naturel et bon pour mon bebé et surtout j’ai adoré ça … oui, oui même avec les larmes aux yeux ! Ma puce était une crevette à la naissance et elle s’endormait durant l’allaitement là aussi ai tout entendu et heureusement ma SF m’a dit un jour « les gens laissez-les parler ils en savent rien de ce que votre fille a besoin, ils sont ni dans son corps, ni dans sa tête, votre fille s’endort parce qu’elle est petite et qu’allaiter lui demander de l’énergie … prendre un bib lui en demanderait tout autant … et puis elle prend du poids et c’est ça qui est important » ! Moi j’ai tjs allaité à la demande et ça a tjs très bien fonctionné alors évidemment des jours ma fille têtais 10 fois et des jours 6-8 car c’était une grosse dormeuse et bien à chaque fois j’avais du lait … dingue non ?!
    Ah oui et pour les remarques de il pleure, fait pas ses nuis, etc parce que tu l’allaites … ma fille a fait ses nuits à 2 mois et n’a jamais quasi pleurer réellement avant ses 10 mois donc voilà eihn !!
    Je vis à qqls kms de l’usine Nestlè Suisse et comble du truc ma fille n’a jamais, je dis bien jamais aimé ou digéré leurs produits … ça sert à rien mon anécdote mais ça me fait rire ! 🙂
    Finalement je finirais par raconter une chose qui est survenue lorsque ma puce avait 1 mois et demi dans un restaurant vers la période de Noël avec un monsieur d’un âge certain … j’étais en train d’allaiter ma fille (et malheureusement en Suisse on est vraiment regardé de travers si on cache pas le visage de son enfant sous un pashmina pendant l’allaitement public, moi je trouve ça horrible donc je cache au mieux mon sein, mais pas mon enfant) et là en l’occurence je cachais mon sein le plus que je pouvais (finalement quand certaines sortent et qu’elles ont tout à l’air ça dérange personne alors que là le sein pour le coup ça prend une autre conotation) et un ce monsieur d’un âge certain s’est approché de moi et m’a dit « c’est que vous êtes en train de faire est un acte naturel et magnifique, ne le cachez pas … si ça dérange tous ces petits cons il faut juste leur rappeler que c’est grâce à la matrice et au lait de leur mère qu’ils sont là aujourd’hui » j’ai trouvé ça excellent et donc moi allaiter en public ne pose aucun problème et les remarques plus personne de mon entourage m’en fait car mon allaitement a fonctionné 4 mois … malheureusement pas pu tirer mon lait car je fais partie de ses 3% de femmes qui sont ce qu’on appelle « allaitantes avec bebé » à savoir que si c’est pas bebé qui tire rien en sort ou presque et j’ai tellement regretté que notre puce mangeait des purées à 4 mois et demi avec l’accord de la pédiatre pour diminuer la quantité de lait artificiel !
    Là suis enceinte de 8 mois et j’ai la chance d’être à la maison en tout cas 5-6 mois après l’accouchement et je peux vous dire que je m’en réjouis !

  31. Merci pour ce beau billet dans lequel je me retrouve parfaitement. Dans mon allaitement, j’ai toujours suivi mon instinct et ça paye! J’allaite mes jumeaux depuis bientôt 2 ans, malgré une naissance à 32 SA et une reprise du travail à temps plein à leurs 5 mois. Ils n’ont jamais eu d’autre lait que le mien pour le plus grand bonheur de notre petite famille. Depuis, je découvre avec de plus en plus de joie que notre histoire donne envie à d’autres mamans d’allaiter longtemps. Alors pour moi, il est important de parler, de dire que l’allaitement long est possible et est même remplis de bienfaits pour la maman et le bébé. L’entraide entre mamans et la transmission d’une juste information me semblent essentielles!

  32. Un pervers du nichon!! Haha ça me fait rigoler!
    Déjà, tous les hommes sont des pervers du nichon. Qu’ils aient été allaités ou non ^^

    Je plaisante mais tu as raison, prends la ta liberté d’allaiter. Ce qui compte au final c’est que ça vous convienne à ton fiston et à toi.
    Moi perso j’ai commencé le sevrage à 5 mois parce que ça ne lui convenait plus à lui et à moi non plus. Et c’est tout, y a que ça qui m’a toujours importée la façon de vivre les choses et de les ressentir.
    Bon, je sais bien que mon commentaire fait pas avancer les mentalités mais j’avais juste envie de m’exprimer 😀

  33. Bonjour ! J’adore votre article !!
    Maman allaitante je vous rejoint intégralement
    J’ai nourrie ma fille 3 mois et une semaine avant de passer au biberon car elle ne grossissait pas et la Pediatre m’a dit que je n’avait plus assez de lait … En tous cas elle n’avait plus la force de téter et nous avons frôlé l’hospitalisation pour sous alimentation …. Bref on m’a lancé à la figure que j’était une mère indigne !!!!!!!
    Et la dépression du à cette réflexion et à l’arrêt de l’allaitement !

    Deuxième bébé ahhhhhh
    Eh bien je n’ai écouté que mon instinct et mon Loulou à bientôt un an et TjS allaité 3 fois par jour !! J’en entend des vertes et des pas mûres mais je l’ai emmerde !!!!
    Mon mari et ma fille ça ne les dérange pas bien au contraire 🙂
    Maeva 4 ans et demi imite même Avec ses poupées et dit que quand elle sera maman elle aussi elle donnera le lait de ses gougoutes ihi
    Ma dentiste m’a même dit que passé un an mon lait aller donner des caries à min fils aaaaaa je lui ai quasi rit au nez !
    La pédiatre qui n’est plus la pédiatre depuis m’a dit quand il avait 2 mois et demi et qu’il avait de l eczéma qu’il était allergique a mon lait aaaaaa alors que c t l’eau du bain et que depuis que je met de l’amidon de blé tout va bien ! Sauf qu’il est allergique a la tomate mais bon ..
    Je prend plaisir a nourri mon fils grâce a ceux que dame nature m’a donné et mon fils aussi d’ailleurs et j’arrêterai quant il aura décidé !!!
    Ah c’est sur il ne connait pas encore de passer un week end sans maman mais il aura bien le temps plus tard ! Je suis en congé parental alors j’en profite a fond !!!

  34. Bonjour, Je lis avec suprise votre article et je souhaitais vous faire part de ma toute petite expérience.
    J’ai allaité mon premier bébé jusqu’à 6 mois, c’était super mais je n’ai pas souhaité continuer après ma reprise du travail. Je n’ai JAMAIS entendu de réflexions culpabilisantes, ou alors, si j’en ai entendues, je ne m’en souviens pas, elles ont glissé sur moi. Par contre, qu’est-ce que j’ai été mal informée!!!!
    Je n’ai allaité le 2ème bébé que 10 jours. J’ai décidé de façon assumée et joyeuse d’arrêter l’allaitement car je ne me trouvais pas assez solide, assez forte pour recommencer. Je n’ai jamais entendu qu’une seule réflexion culpabilisante au moment où j’ai annoncé à mon entourage que finalement, non, je ne souhaitais plus allaiter.
    Bref, je crois qu’à partir du moment où on fait son choix de façon assumée, il ne sert pas à grand chose d’écouter ce que pense Pierre ou Paul. Si tu es heureuse d’allaiter ton enfant de 17 mois, il n’y a qu’à répondre « oui, oui » aux gens qui ont quelque chose à dire et point!

    Je fus très pro-allaitement, je ne le suis plus… Je suis devenue pro-choix individuel et ça évite bien des prises de tête!

  35. Coucou!! C’est tout à fait juste ce que tu dis…
    J’ai allaiter mon ainé jusqu’à ses 3 ans tout pile!! C’est moi qui ai mis fin à l’allaitement, car j’étais fatiguée qu’il se lève la nuit pour têter… Lui il aurait bien continuer, mais jusque quand???
    Enfin, le sevrage n’a pas été facile, mais bon ça a été!!
    C’est clair qu’à un certain moment, les gens te regarde bizarre quand ils te voient allaiter non plus un bébé mais un bambin! Mais bon, franchement ça ne m’a jamais tracassé…
    Je me rappel quand on était chez ma belle-mère et que le ptit me regardait en me disant « néné », on aurait cru que ma belle-mère devenait folle (mdr) elle se précipitait sur la bouteille de lait et lui servait un verre de lait! Pfff comme si c’est ça que le ptit voulait!
    Enfin, ça passe, faut juste t’en foutre!!

    Ici, mon deuxième a 10 mois et demi est toujour allaité et je ne suis pas prête d’arrêter… on verra combien de temps ça durera, mais bon tout va bien, ça me conviens, ça convient au monstre et à mon conjoint… donc pas de soucis!! 😉

    A bientôt,

    Sabrina

  36. Ah les réflexions désagréables et/ou fausses sur l’allaitement… Mon petit cramdepon n’a même pas 3 mois et j’en ai déjà entendu des tas. Ceci dit on peut aussi mal formuler sa pensée. Je ne citerai que mon père qui, quand je lui ai dit que je suivrai les préconisations de l’OMS, m’a dit : « Est ce bien raisonnable ? » J’allais lui répondre méchamment quand j’ai réalisé en voyant sa tête qu’il s’inquiétait,non pas du bien fondé médical de ma décision, mais de ma capacité à être calme et polie avec les cons… Et il n’avait pas tort (une des tantes de mon chéri ne veut plus me voir).
    Bref j’ose même pas imaginer ce que ce sera au moment des 6 mois fatidiques. Je devrais sans doute faire pas mal de tri dans mes fréquentations.
    En tous cas merci pour ce coup de gueule pro nichon !

    • Bonjour,
      Je me retrouve aussi dans ton article. Lorsque j’étais enceinte, qu’importe… Le sein ou le biberon. Du moment que ma fille mangeait, c’était le plus important. Le jour de sa naissance, j’ai voulu allaiter et je me suis accrochée à cette idée. Soutenue par le médecin et le personnel hospitalier, il n’en est pas moins que j’ai été mal conseillée. J’ai fait appel à une merveilleuse sage-femme qui m’a été d’un soutien énorme. J’ai tenu le coup malgré les crevasses ( qui sont restées 3 mois) et la candidose ( un mois et demi). Les bouts de sein en silicone ont sauvé mon allaitement. Aujourd’hui ma fille est allaitée depuis 5 mois et je ne compte pas m’arrêter. Pourtant, j’ai parfois encore mal mais je le fais pour elle, parce que ça la rassure.
      Aussi, lorsque je vais au restaurant ou chez des amis, je me mets ds une pièce à part ou je suis très discrète. Je détesterais qu’on puisse voir mon sein, même s’il est nourricier.
      En plus j’ai aussi tout entendu… Elle ne grossit pas parce que tu n’as pas assez de lait ( ma fille prenait 500g par semaine au début), elle pleure car ton lait n’est pas bon, si tu allaites trop longtemps, tu vas devenir esclave… Souvent, ces propos résultent d’une méconnaissance du sujet, et ça m’est égal. Je soutiens les biberonnantes et les allaitantes. Nous faisons ce que nous pouvons et nous voulons toutes le meilleur pour nos enfants. Bon courage à toutes…

  37. Je suis 100% d’accord avec toi. J’ai allaité mon fils jusqu’à une semaine avant ses trois ans. Les réflexions je m’en suis mangées comme tu t’en doutes. Pourtant je n’en parlais pas mais mes proches, même eux ne comprenaient pas… Le seul à me soutenir était mon homme (heureusement).
    C’est un comble…. Comme tu dis, personne ne parle des pics de croissance, même pas les pédiatres (la plupart).
    En tout cas j’allais en faire un détraqué et bon, à 5,5 ans, toujours rien à signaler de ce côté là 😉
    Bon courage à toutes les mamans qui ont ait ce choix 😉

  38. Je viens de relire ton billet. Je voulais simplement dire qu’au Luxembourg (pays dans lequel j’ai accouché) ils prennent l’allaitement maternel très au sérieux. J’ai été très entourée à la maternité et à la sortie également. La sage femme qui m’a accouchée et qui m’a fait le suivi par la suite m’a toujours encouragée à lui faire un petit SMS ou lui passer un coup de fil en cas de question ou de souci. C’est pas top, ça?
    Après moi j’ai fait le choix de n’allaiter que 5 mois 1/2 mais je ne pense pas du tout avoir vécu un allaitement raté (La preuve étant que mon fils a pris 10cm durant son premier mois de vie).
    Aujourd’hui nous sommes heureux comme nous sommes 🙂
    Et si on laissait chacun faire à sa guise ?! Qu’est ce qu’on serait bien non?

  39. Non l’allaitement OK pour le début mais sincèrement passé 6 mois grand maximum ça devient VRAIMENT dégueulasse… Une femme allaite son petit comme un animal allaite son petit, et même chez les animaux ça ne dure pas plus de quelques mois. Alors allaiter son enfant jusqu’à 3 ou 4 ans non seulement c’est dégueulasse mais en plus ça fausse le rapport adulte-enfant avec les troubles du développement sexuel qu’on peut imaginer…

    • Je ne sait vraiment pas quoi te répondre que je n’ai pas déjà dit dans ce billet. Ta réponse, qui est plutôt une insulte qu’une réponse d’ailleurs, m’a choquée, je dois te dire. Dans le sens ou il faut avoir l’esprit vraiment mal tourné pour penser des choses pareilles. C’est limite pervers. Mais je te répète donc que l’allaitement est normal jusqu’au sevrage naturel, qui peut se faire jusqu’à 5 ou 6 ans, âge ou lequel les dents de laits tombent et ou l’enfant ne peut plus téter. C’est ce que la nature a prévu pour le petit humain, pour son développement, pour ses dents et sa machoire , son système immu, et j’en passe, bref c’est ce qui est naturel et normal. Alors après chacun fait ce qu’il veut. Par contre, tu n’as pas à venir insulter mes choix en me disant que ce que je fais est dégueulasse. Après tu as le droit de continuer à ne pas t’informer, et tu as le droit d’être intolérante et d’avoir l’ouverture d’esprit d’une moule. Tu as le droit d’avoir ton avis, mais tu n’as pas à insulter d’autres mamans pour leurs choix!!

    • Celia, je suis curieuse de connaître tes sources pour affirmer de telles inepties !

      Justement, l’âge du sevrage NATUREL chez l’humain (en dehors de toute déformation culturelle), c’est entre deux ans et demi et 7 ans environ… quand le système immunitaire est mature, et aussi quand il y est prêt affectivement.

      Prenons quelques exemples : L’âge du sevrage naturel chez le chat se situe vers 8 semaines (en même temps un chat ça vit que 10 ans), celui du veau vers 12 mois (ouais, mais ce sont des ruminants et des proies, pas des prédateurs omnivores, quelle comparaison est possible ?)…

      Et celui des singes ? Eh bien, autour de 24 à 52 mois !!!! Eh oui !!
      Chaque espèce a ses spécificités et chaque espèce a son âge de sevrage et bizarrement, les singes, qui sont les plus proches de nous, sèvrent leur petits aussi tard que nous (enfin, beaucoup plus tard si l’on prend l’âge moyen du sevrage dans les cultures occidentales…)

      Bref, ton argument ne tient pas la route !

      D’ailleurs, pourquoi préconiser, en cas de sevrage, des laits (de vache) spécifiques (ah non, trafiqués) aux bébés après 6 mois, et parfois jusqu’à 3 ans, pour essayer tant bien que mal de combler les besoins nutritionnels du bébé, sinon parce qu’en fait, en vrai, il aurait encore besoin du lait de sa mère ?

  40. Bonjour Calicomom, je suis très choquée par le message ci-dessus mais je le qualifierais de troll. Je te conseille de ne pas le prendre trop au sérieux, certaines personnes n’ont rien d’autre à faire que de mettre des commentaires dérangeants un peu partout pour susciter des réactions. Bref, je trouve que tu as fait une jolie réponse et je voulais te dire mon soutien face à cette personne qui est ELLE la personne dégueulasse dans sa tête.
    Bonne soirée.

  41. Bonjour merci pour ce billet! Que de culpabilité autour de cet acte si naturel! Il tombe à pic! Je suis maman de 3 enfants. J’ai allaiter les 2 premier jusqu’à environ 9mois. J’étais très fatigué donc bébé souvent énervé et tt 2 on fait la grève du sein sauf que ça n’a pas durer que qlq jour. Mon dernier a 2 mois aujourd’hui il a connu le bib des son premier jour car il était en neonat pour détresse respiratoire. Il avait énormément de mal à se nourrir mai j’ai continué de l allaiter dans toutes les positions,toute les heures s’il le fallait! Ce midi il a refuser le sein trop énervé ( c’est mon 3 eme je sui un peu débordée il pleur beaucoup). J ai peur qu’il fasse comme les autres. Il na que 2 mois il a encore tellement besoin du sein( et moi j’ai tellement besoin de l allaiter ) je tenvie. J’envie toute ces mamans qui continue a donner le sein si sereinement passer les premier mois. J’aimerai que tout rentre dans l ordre mais moi aussi j’en entends de toutes les couleur. » S’il pleur c est que ton lait lui fait mal au ventre, c’est que tu n’a pas assez de lait tu est trop fatigué »
    Je me suis permis cette confession en espérant des conseils et des encouragements pour une maman épuisé qui part vite donner la prochaine téter. Merci encore
    Encore c’est quand tu veu!!!!

    • Merci pour ton témoignage ! Fais toi confiance, le manque de lait n’existe pas, tu auras toujours assez de lait, il sera toujours assez nourissant, il est parfait pour ton bébé! Si ton bébé pleure ca peut être pour plein de raisons, il est encore très petit, tu as essayé le portage? Je ne sais pas si tu es une likeuse de ma page facebook, mais on pourra discuter et je pourrais t’orienter vers des pro de l’allaitement.

  42. Oui je sui une likeuse de Facebook.(melanie lombardo) G essayer le portage il reste malgres tt très énervé. Puis je ne peu pas le porter autant q je le voudrai son aîné a 15 mois et réclame aussi les bras et bcp d’attention qu’il est difficile de donner qd on porte un nourrisson. J’avais vu une consultante en lactation pour mon 1er. Mai je culpabilise bcp car je suis très fatigué et énervé et bb ressent tout et c’est en cercle vicieux. Bb vomit énormément mm à distance des tétée. Il se tord en 2 hurle ds ts les sens la plus grande partie de la journée et j’ai 2 autre petit garçon que j’ai du coup l’impression de négliger

    • Il ne faut pas te culpabiliser comme ca, tu fais de ton mieux. Il a peut etre de coliques. Envoie moi un mp sur la page, ca sera plus facile pour discuter 😉

      • Bonsoir, vomissements même à distance des tétées + beaucoup de pleurs ça me fait penser à un RGO (reflux gastro oesophagien). Avez-vous déjà exploré de ce côté là? Un ostéopathe pourrait aussi lui faire du bien. Egalement, je pense à une éventuelle intolérance aux protéines de lait de vache. Quelle est votre consommation de produits laitiers ou dérivés sur une journée? Aucune, peu, beaucoup? Comment sont les selles de l’enfant, bien jaunes ou plutôt vertes?

  43. Ok je posterai sur Facebook. Je bois du lait le matin et un voir 2 yaourt ds la journée. Il a déjà vu l’ostéopathe. Ça n’a pa trop f effet j’attends un peu avant de le ramener. Selon le pédiatre pas de RGO pas de maladie coeliecalle( je sais pa comment ça s écrit) ni mm un ventre à colique! Il pleure c’est tout!!! Il hurle oui! Et ce très souvent pour un petit bb. Ces selle sont en alternance jaune ou verte! Mai plutôt verte c’est vrai. Avec tt ce qui vomi il doit rien lui rester ds le bid!!

    • Oui WM a raison, il pourrait être intolérant aux protéines de lait de vache. Tu pourrais peut être essayé de les supprimer de ton alimentation quelques jour pour voir si ça fait une différence, en parlé à son médecin.

    • Bonjour Mel, je m’incruste pour confirmer que ce que tu décris de ton bébé ressemble fort à un pb de RGO ; au moins deux de mes bébés en ont souffert, sans être diagnostiqués. Je ne sais pas pourquoi les médecins refusent de prendre en charge cette douleur chez les bébés… Bref, c’est pas le sujet.
      Comment sont les régurgitations ? Est-ce que c’est du lait comme s’il venait d’être bu ou alors est-ce qu’il ressemble à du lait caillé, avec une odeur acide ?
      Pour les selles vertes, ça peut effectivement venir du lait de vache (tu en fais une grosse consommation 🙂 ), vu les soucis de ton bébé, arrêter les produits laitiers pendant un temps ne pourra vous faire que du bien à tous les deux. Les selles vertes disais-je peuvent aussi venir d’un apport trop faible en lait de fin de tétée, je ne peux pas donner de « conseils » là-dessus sans plus d’information, cela dépend de la manière dont tu lui donnes la tétée (à la demande ou pas, en alternant ou pas, est-ce que tu as un réflexe d’éjection fort ou pas, …)
      Sinon pour finir, le portage. Avec une écharpe de portage, le bébé est porté sur le ventre (à l’âge du tien), il est bien au chaud contre maman, en position verticale (ce qui limite les douleurs des régurgitations), et comme tu as les mains libres pour tout le reste, il est facile de porter aussi M. son aîné, sur la hanche par exemple 🙂 Je milite à chaque fois que je peux pour l’écharpe de portage, elle m’a sauvé la vie quand je l’ai découverte aux 6 mois de ma cadette, et dès le premier jour pour mon dernier !

  44. Merci de t’intéresser à mon cas ou plutôt à celui de mon petit Lou. Les régurgitation sont très abondantes juste àpres la téte,dun lait frais pa digérer comme d’un trop plein mai qui fait un grand vide. Et puis comme il ne s endors pas il régurgite des fois mm 2h après la téter du lait caille la. Il mange très vite , les premiers jet sont très puissant. Il est goulu et s’énerve en fin de téter donc il ne prend pa jusqu au bou je l’enlève car il se tord en 2. Les téter ne sont jms calm. Il vomit, prend le ok ,pleur ,se tord en 2, s’énerve. Je change de seins très rapidement. Il prends les 2 à chaque fois. Je l’allaite à la demande mm si j’essaie d’espacer au maximum de 2 h les téter car manger n’est pa trop un plaisir pour lui. Ça n amène pas au calme et à l’endormissement c est le début de crise de pleur et de colique êt je sui bien souvent incapable de le calmer. G une écharpe ou je porte bb à l’extérieur car de tte façon en balade ou lorsqu’on est invité il hurle c’est un calvaire! Je ne veu pa faire ma chochotte mais il font 15 kg à tous les 2 et j’ai énormément de problème de dos alors a la fin de la journée qd je l’ai porter une bonne partie de celle ci je suis sur les rotules !!!

  45. Je suppose que calicomom t’a déjà donné plein de bons conseils, mais j’en remets une couche 🙂
    A première vue, tu as un réflexe d’éjection fort : beaucoup de lait, très vite, très fort. Pour peu que cela se combine effectivement avec un petit problème de RGO et/ou d’intolérance aux protéines de lait de vache, en effet, manger c’est du sport pour ton bébé.
    Quand il réclame,c’est qu’il a faim donc il tête fort, et il reçoit de grandes quantités de lait en très peu de temps, certains bébés arrivent parfaitement à gérer ça, d’autres pas.
    Il y a des trucs très simples à mettre en place pour que ça se passe sereinement pour tout le monde :
    – limiter ta consommation de produits laitiers (accentue le REF) (attention, chez certaines femmes le chocolat a le même effet 😦 )
    – laisser ton bébé téter sur un seul sein à chaque tétée, jusqu’au bout (i.e. jusqu’à ce qu’il ne tête plus, qu’il lâche le sein) ; en effet, au cours de la tétée, la composition du lait change : le lait de début est plutôt léger, destiné à étancher la soif (ce qui fait que non, on n’a pas *besoin* de donner de l’eau à un bébé allaité), puis la teneur en graisse et nutriments augmente. En ne donnant qu’un sein à la fois, tu gagnes sur deux tableaux : tes seins sont stimulés moins souvent donc ça va limiter le phénomène de REF, et ton bébé accède au lait gras de fin de tétée (plus de selles vertes, meilleure prise de poids).
    Ce changement de méthode va mettre 2-3 jours à rouler tranquillement, tu vas devoir au début faire face à des fuites du sein pas tété 🙂
    Ce qu’il faut que tu saches aussi, c’est que les bébés qui ont ce genre de pb de digestion sont encore plus mal en position allongée (les régurgitations sont acides, quand ils sont allongés elles ont plus tendance à stagner dans l’oesophage) ; alors si tu ne peux pas le porter en écharpe, tu peux essayer de le faire dormir dans un transat, le plus assis possible. Ca ne marchait jamais trop bien avec mes bébés parce qu’il suffisait que je les pose pour qu’ils se réveillent lol ! Mais si toi tu arrives à le poser, je pense qu’il dormira mieux.
    Ensuite, j’ai envie de te conseiller la liste de discussion de la Leche League, la « lactaliste » ; c’est une liste d’entraide entre mamans où tu pourras trouver tout le soutien que tu veux, avec des mamans super pro de l’allaitement 🙂
    Mais tu peux évidemment continuer à discuter avec moi 🙂
    Bonnes tétées 🙂 !

  46. Je viens de relire ton post : tu dis qu’il ne tête pas jusqu’au bout, il faut le redresser et lui faire faire un rot quand tu vois qu’il commence à être gêné (et oui, parce qu’en plus ça lui fait avaler de l’air :-$) Le rot peut mettre pas mal de temps à sortir (je veux dire ce n’est pas immédiat, je le redresse, il rote et hop), mais après il sera de nouveau disposé à téter. Quand je te parlais de 2-3 jours pour mettre en place la nouvelle organisation, ton bébé aussi peut manifester son mécontentement : non mais oh, il va devoir faire des efforts, alors qu’il a toujours eu l’habitude que tout lui arrive direct ?? Scandale !! 😉
    Pas de panique, lui expliquer doucement et gentiment que tu comprends bien que ça l’embête, mais que ça va l’aider, etc, etc…
    Et il a déjà 2 mois, le temps où tout ça va se réguler va vite arriver !

  47. C’est vrai que je pense que ça va mettre du tps a se mettre en place mais honnêtement c’est Tjs l’enfer. Il a manger à volonté aujourd’hui pratiquement tte les 1 h et demi. Il ne prenai qu un sein mais il se tord Tjs en 2, vomi et hurle. C’est difficile de lui faire  » finir  » un sein com il fo tellement il pleur. Il lache le sein tres souvent et il la refuser a plusieur reprise lorsque je lui proposait parce quil pleurait. Rien ne le satisfait je l’ai garder tte l après midi contre moi il n’a dormi que 3 quart d’heure en se tordant en 2 tte les 10 min. Je veu bien qu’il ai des collique à son âge mais la g plus de répit il pleure tout le TPS et dors très peu. Je n’ai pas pris de produit laitier aujourd’hui je continue. Merci encore!

  48. Bonjour,

    Effectivement, ça ressemble à un REF (sans exclure les autres possibilités). Les conseils ci-dessus sont très bien. Je me permettrai juste d’ajouter une petite chose: dans ce genre de situation, il peut être utile de tirer un peu de lait avant la tétée, au tire-lait ou à la main, pour justement éviter de submerger le bébé en début de tétée, et passer plus rapidement au lait gras. J’avais également ce problème, en plus du fait que ma fille ne sache pas téter avant ses six semaines au moins (le REF ne l’aidait probablement pas d’ailleurs) et c’est ce qu’une conseillère en lactation m’avait préconisé.

    Bon courage.

    D’autre part, joli article. Je suis arrivée sur ce blog via la page fb des seintes, sur laquelle tu parlais du commentaire “c’est dégueulasse…patati” et cela a attisé ma curiosité, j’ai cherché l’article. J’avais envie d’y répondre, en particulier à propos des différences de sevrage d’une espèce animale à l’autre, avant de lire le commentaire de Siam Juni-Po qui traduisait en gros ma pensée.
    D’ailleurs, il faut savoir que le petit de l’Homme est l’animal qui met le plus de temps à acquérir son indépendance d’un point de vue motricité, autrement dit à apprendre à se tenir sur ses pattes et à marcher. Cela ne choque personne ? Pourquoi s’étonner donc qu’il mette également du temps à se sevrer ?

  49. Bonjour,

    Juste un petite remarque;
    le lait peut venir a manquer, malgré toute la bonne volonté de la mère si l’enfant a un probleme de succion (frein de levre, de langue, les 2, ou un probleme physiologique découlant d’un problème autre; trisomie par exemple). Le sein n’est pas suffisamment stimulé, et la lactation diminue.
    Mon fils a eu le frein de langue coupé a 4 jours parce que j’ai presque supplié le pédiatre…
    Sa succion n’était pas bonne (et je pense qu’il y a meme un autre léger probleme au niveau de la levre), mais sa prise de poids était trés bonne (et en plus il partait de 4,2 kg a la naissance) avec quasi pas de perte de poids les 1ers jours (les gros bébé perdent souvent plus…).

    Donc, rien d’inquiétant pour le pédiatre. Sauf que:
    1. J’ai une fille de 3 ans et demi, téteuse diplomée, stimulante +++ pour la lactation
    donc, évidement qu’il y avait du lait (elle tétait pendant la grossesse) et encore aujourd’hui. Donc, les indicateurs médicaux « prise de poids du a la bonne prise du sein » et « bonne stimulation du sein pour production lait » sont totalement biaisé… Le lait coulait tout seul et était deja stimulé.

    2. Heureusement, il s’agissait de mon 2e, et donc j’ai tout de suite vu qu’il ne tétait pas bien. J’ai eu beau le dire, les 1ers jours, rien. Et on me disait que je ne savais pas le mettre au sein etc… On me culpabilisait énormement. C’était de ma faute pour le corps médical. ALors, si la « mere coupable » accuse son enfant de ma téter…

    Bon, pour le 1er point, je crois que les manuels médicaux n’aborde pas le sujet des co allaitement. Evidemment, ça n’existe pas… dans les livres.
    Pour le 2d point, heureusement qu’il s’agissait d’un 2e allaitement, sinon, clairement, j’aurai arreté; si je ne « savais » pas faire, que ma lactation diminuait , je n’allais quand meme pas laisser mon enfant mourrir de faim… Et voila comment on peut croire en toute honneteté manquer de lait. Et culpabiliser. Culpabiliser pas du manque d’infos, mais soi meme, pour n epas avoir pu nourrir son enfant, car pas de lait…

    Ah, et je voulais ajouter; j’ai eu une discussion avec une amie a propos du lait, avant qu’elle ne soit enceinte; donc rien de culpabilisant pour elle LM/LA:
    Pour elle le LM et le LA se valent completement. Elle a fait des études scientifiques, donc de toute façon elle savait mieux que moi. Je ne lui ai posé donc aucun argument mais je lui ai posé la question; pourquoi les lactariums existent ils? Elle ne savait pas ce que c’était. je lui ai expliqué, en lui disant que c’était pour les préma ou les bébés malades, parce que « rien ne valaient le LM », et que meme s’il est moins adapté que celui de leurs propres meres qui suit l’évolution au jour prés, c’etait quand meme bien mieux que du LA. LA, elle a été soufflée.
    Mais 3 ans apres, sa fille a été allaité…..3 semaines.

    Je pense qu’il y a eu un véritable ancrage dans le cerveau de cette mere, bien avant qu’elle ne soit mere…. Quand on vends des poupées avec biberons comme dit dans l’article.

    Bon,j’arrete la le pavé.
    Sinon, je suis bien d’accord avec le reste. Marre de devoir se justifier d’allaiter un « grand » (alors, un co allaitement, j’en parle meme pas), on va devoir s’expliquer de notre choix d’accoucher VB bientot, plutot que la césarienne… Surtout quand on fait la moyenne MONDIALE est, je crois me souvenir, de 4 ans. Comme quoi, c’est bien la culture française du nichon qui a un problème…

    • Merci pour ton témpignage! C’est fort intéressant ce que tu dis! Il y a encore du chemin à faire pour le corps médical, et pour faire évoluer les mentalités 🙂

  50. A part la LLL et les vraies allaitantes que l’on peut retouver sur des forums, les infos sont rares, erronées, et les avis quelque peu envahissants….
    Je sais que pour ma part j’avais avertit mon homme qu’il fallait qu’on fasse bloc a 2 face aux remarques familiales incongrues afin d’etre soutenue en phase plutot fatigante et déboussolante…
    et bizarrement ma belle famille était très contente de cet allaitement, ma belle mère buvait mes paroles car elle n’y connaissait rien (2 césa) et aurait bien voulu ca pour elle mais a l’époque;… et pour sa fille que n’a pas voulu pour ses 2 garcons…
    Donc tout ca pour dire que la mauvaise info fait avorter de nombreux allaitements car les pics de croissance sont méconnus et très stressant… et que le corps médical nous met la pression quant a la prise de poids !!!

    Bref je te soutien a fond !

  51. Superbes propos, ça fait toujours du bien de lire tout ça !
    Après tout, le bibe et autres laits en poudre cherchent à imiter le sein et le lait maternel… L’original serait bien que les copies ?… Le bibe étant devenu la « norme » (crèche/carrière/poussette/etc), on en est à se justifier d’avoir choisi d’allaiter… Le monde à l’envers, tout simplement. La LLL offre des réponses et du soutien à la pelle, et aussi certaines sages femmes.
    J’allaite mon ptit bout qui a 10 mois, et les remarques commencent (un ptit grand qui tient debout…ça commence à choquer). Allaiter en extérieur devient un acte engagé… C’est dommage. Il faut s’accrocher les allaitantes, et ne pas céder aux pressions. Bon article :). Il ne s’agit pas d’inverser les rôles en discréditant les biberons, mais bel et bien de « défendre » les allaitantes, car c’est nous qui sommes « mal perçues ».. Ne plus avoir à se justifier, ni à se cacher (ma grand mère se cachait avec un bambin de plus de 2 ans pour une tétée).
    J’espère que mon bébé et moi irons tranquillement jusqu’au sevrage naturel, comme pour tout le reste, à son ryhtme..Avec bonheur !

    Soutien inconditionnel !

  52. Rien à redire! Je me retrouve totalement dans ce billet, mon allaitement s’est terminé par une crève des tétées, une sevrage forcé à 15 mois et demi alors que comme toi j’aurai tant aimé aller jusqau’au sevrage naturel. Mon fils n’a jamais pris le bib, il n’a pas de sucette non plus, seuls les seins de mamans lui convenaient alors ça a été très dur pour nous deux tout ça…la LLL m’a beaucoup aidé durant tout mon allaitement et je conseille à toutes les mamans (allaitantes ou non) de les rencontrer pendant la grossesse ou après car si elle n’avaient pas été là, j’aurais peut-être foiré mon allaitement. Et moi les gens ce qu’ils pensent je m’en tape car les malsains c’est ce qui voient l’allaitement comme tel. Et je t’avoue que j’en ai aussi entendu des vertes et des pas mûres et même de la famille alors…Merci pour ce joli billet que je partage de ce pas!

  53. J’ai deux filles une de trois ans et l’autre de deux ans et je les allaitent encore toutes les deux . Personnellement je n’ai pas eu de commentaires méprisants, au contraire de nombreuses mamans auraient aussi voulu allaiter ou allaiter plus longtemps. Je pense que chaque femme fait comme elle le ressent et mérite qu’on ait un regard bienveillant sur son choix. Pour moi et mes enfants c’était naturel. J’essaye de transmettre autour de moi que l’allaitement est facile et agréable et que la nature est bien faite le lait vient à la demande . Les nouvelles mamans ne devraient surtout pas se stresser et faire confiance.

  54. bonjour !!! je me suis reconnue dans l’article ! j’ai eu droit à « tu gonfles avec ton allaitement !! » et on m’a meme bloquée mes publications pour ne pas avoir à subir mes partages !!!

  55. Coucou! Moi jai 19ans et jai allaiter mon fils qu’un mois car jai eu un tas de reflexions negatives, mon fils pleurait beaucoup toujours au sein etc etc etc.. et ont ma dit et fait culpabiliser en me sortant que mon lait netait pas consistant etc que mon fils avait tres tres faim.. ben jai fini par me sentir mal (tres mal) et culpabiliser en me disant que je fesait mal.. et la en lisant ton article je suis perdu.. sa fait 1petite semaine que jai arreter et jai envie de relancer! Je sais paz si je peut dailleurs..(?) Tu viens de me faire prendre consciente que les pediatres/medecins/ etc que jai vu mon pas aider reelement.. (jen pleure) et jsuis decu de moi meme de les avoir ecoutės.
    Merci et bravo c un super article !!!!!

    • Oh ma pauvre…
      Biensur que tu peux retenter l’allaitement, surtout après une semaine ! Mais il va te falloir l’aide de quelqu’un de vraiment compétent comme une conseillère en lactation http://consultants-lactation.org/ ou en t’adressant à la Leche League, ils pourront t »aider ou t’orienter vers quelqu’un.
      Bon courage, accroche toi !!

    • Bonjour Chanelle Sikora,
      Si ça ne fait qu’une semaine (même deux vue la date) que tu as arrêté, il est encore possible de relancer ton allaitement. Trouve une association d’entraide (Leche League – http://www.lalecheleague.fr ou http://www.lllfrance.org -, Solidarlait – http://www.solidarlait.org), et des mamans pourront t’aider à voir ce qui a « cloché » dans le début avec ton bébé.
      Déjà, tu dis qu’il pleurait beaucoup, mais prenait-il du poids ? Car un bébé qui pleure, c’est assez courant, et je ne sais pas pourquoi on met toujours ça sur le dos de l’allaitement *uniquement* quand il est nourri au sein :-/
      Bref, tu trouveras un soutien bienveillant et actif auprès de ces réseaux, tu rencontreras d’autres mamans qui te diront des belles choses plutôt que des bêtises 😉
      Je suis dégoutée de voir qu’encore 13 ans après la naissance de ma fille, les pédiatres sont *encore* capables de faire foirer un allaitement (c’est ce qui nous est arrivé…)
      Je te souhaite plein de belles choses avec ton bébé !
      Cécile

  56. Super article. Ma fille a trois mois et je l’allaite. J’ai la chance d’être soutenue autour de moi. J’ai beaucoup d’amies qui ont accouché récemment et je suis la seule à allaiter. La plupart non même pas essayer : soit disant trop contraignant… On me trouve courageuse ! Alors que c’est juste normal !!!
    C’est plus difficile avec la reprise du travail, je donne des bib de mon lait a la nounou et je tire mon lait au travail, pas facile a gérer. A cause de tout ça je pense que je vais devoir arrêter plus tôt que prévu car j’ai moins de lait, je n’arrive plus a faire des réserves au congèle pour nounou.
    On ne parle pas assez de l’allaitement et c’est bien dommage.

    J’ai fait don de mon lait pensant 2 mois pour nourrir les grands prématurés et ça fait plaisir de se sentir utile pour la croissance de son propre enfant et pour aider ceux des autres.

  57. Ohh merci pour ce superbe article !!!!
    J’ai allaité ma fille 15 mois. Elle s’est détourné du sein car j’étais enceinte de son petit frère … Ce fameux petit frère a maintenant presque 34 mois et est toujours allaité.
    J’ai dernièrement croisé le chemin d’un psychologue (pour un souci perso) et le sujet de l’allaitement est venu sur le tapis (quand il m’a demandé si je dormais bien ….)
    Oulah que n’ai-je pas dit :/ Il va falloir penser à le sevrer, ce n’est pas bon pour son développement psychique et il faut qu’il apprenne la frustration (genre y’a que le manque de sein qui peut le frustrer ?)

    Je te souhaite que ton allaitement dure aussi longtemps que vous le souhaitez tous les deux 🙂

  58. Et oui … Bien dit ! Moi ça fait 9 ans que j’en entend des vertes et des pas mûrs sur l’allaitement le portage le cododo l’éducation respectueuse ect …
    Mais je continue a faire coûte que coûte !
    J’ai même eu une sage femme quand je parlais de l’allaitement de ma fille n2 ( vers 22 mois) qui m’a demande si mon mari était encore d’accord car les seins ne lui étaient pas exclusif !
    Oooooohhhhh
    C’est mon corps mes seins a moi !!!!
    Pas a mon mari ni a mon enfant ! A moi j’en fait ce que j’en veux !!!!!!
    Je lui ai répondu que non la preuve : bébé 3 était bien en route !!!( 5 mois de grossesse)
    Mais c’est difficile aux gens de ne pas juger !
    Allez bonnes tétées !!!!

  59. Très beau billet d’humeur. Je me reconnais la aussi. J’ai 3 enfants tous allaités. Et que dire de tout ce que j’ai entendu comme toi. ..Pffffff. il faut se blinder et rien écouter. 🙂

  60. Et si on arrêtait d’oublier que même au biberon on allaite, parce que c’est bien du lait dedans…comme ça tout leonde allaite, et il y a déjà moins de problème 😉

  61. Enceinte de mon 3e j’allaitais encore les 2 plus vieux de 3 ans et 1½ an. ¸On m’a longtemps fichue la paix puisque j’étais déjà hors-normes. Maintenant, je n’allaite plus que le 3e de 2½ ans et les commentaires refont leur apparition. D’autant plus que la famille est finie. Mais je m’en fous tellement. C’est fiston qui va choisir d’arrêter. Point.

  62. C’est epouvantable que la France soit si arrierer lorsqu’il sagit de l’allaitement!! Au Quebec les femmes qui n’allaite pas est tellement mal vue!! Les hopitaux poussent pour que nous allaitons jusqu’a 1 ans minimum!!!

    Ce qui me fache le plus c’est que les francais se disent tellement meilleur que les Quebecois et nous percoivent comme des arrierer dans tout. Mais dans ce cas c’est vraiment nous qui sommes le plus avancee. Peut-etre qu’il y a quelque chose a apprendre de votre colonie apres tout!!! A celles qui choisissent de continuer d’allaiter chapeau et vous avez haut les mains le soutien des mamans du Quebec!!

  63. Juste un mot: MERCI!!!! une maman anciennement allaitante d’un grand prema (« OMG, t’as tiré ton lait pendant 2 mois??????????? »)

  64. Ben tu sais quoi ? c’est la première fois que je mets un article de blog dans mes favoris. Parce que moi aussi j’en ai marre de cette histoire de culpabilisation des biberonnantes et qu’au lieu de raconter 1000 fois la même chose, je mettrai un lien vers ici, voilà. Parce que j’ai l’impression que c’est le seul « débat » (???) pour lequel il y a ce genre de réactions. Si je dis à un carnivore que je suis végé, je pense pas qu’il me dira que je suis méchante parce que je le culpabilise par mes choix. C’est un choix, point. Si une maman qui a décidé de biberonné (par conviction perso, pas parce qu’un médecin lui a raconté n’importe quoi sur la qualité de son lait) me dit que je la culpabilise à chaque fois que je mentionne l’allaitement, ben c’est qu’elle n’est pas en accord avec son choix et ça c’est son problème, pas le mien. En gros… merci pour l’article ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s