Celle qui devait avoir 12

Cela fait maintenant plus de six mois que j’ai décidé de fermer ce blog et ma page Facebook . Six mois intenses pour moi, pendant lesquels je n’ai pas touché terre.

J’ai décidé de te raconter tout ça et de partager avec toi la dernière ligne droite. Et le verdict final, si on peut appeler ça comme ça.

Pour le contexte … Octobre … Quelques semaines (jours?) avant de tout fermer je discutais à une réunion de rentrée des masters 1 avec une ancienne élève, de la possibilité de partir en Angleterre pour y devenir assistante de français.

J’ai donc décidé que je ferais cela après avoir validé mon master, dans deux ans donc, avec le but de faire par la suite la formation dans une université Britannique la formation qui permet d’enseigner le français là-bas, en obtenant donc le précieux sésame: le PGCE.

Donc dans le but d’avoir plus de chance d’obtenir un poste d’assistante là-bas, je décide de m’inscrire en Diplôme Universitaire de Français Langue Etrangère.

Novembre … Par un début d’après midi pluvieux je décide d’aller au CIO’sup (Centre d’Informations et d’Orientation) afin de leur demander quelles sont mes options de FLE. Je suis en avance, c’est encore fermé. Pour passer le temps, je me rend à la fac en face, à la BU, et demande à la bibliothécaire si elle peut m’ouvrir une session sur un ordi. Pour passer le temps, je tapote .. FLE … PGCE … Et puis je sais pas .. je tape soudain « PGCE distance » .. Apparait alors un lien d’une fac en France qui propose un master 2 couplé avec un programme de PGCE à distance!

Je me rend au CIO avec cette info, la dame regarde avec moi .. Il s’agit en fait d’un programme dans une Université Britannique, qui offre une bourse très conséquente aux étudiants, et le programme est couplé avec un M2 de FLE qui se fait avec une fac Française. C’est extrêmement sélect, et la date limite pour postuler est le 15 novembre. La dame me dit que je n’ai rien à perdre à tenter.

L’après-midi même, j’envoie un mail à la prof responsable du programme. Je lui raconte mon cursus, 7 ans aux Etats-Unis, un Associate Degree, une licence en LLCE anglais, mon poste d’AVS depuis septembre.. Elle me répond dans la foulée: ils seraient ravis d’étudier ma candidature, mais il faut que je garde en tête qu’ils prennent très peu de monde.

Gros dossier à envoyer .. Diplômes, en VO, traduits, documents à remplir en anglais, en français, lettres de motivation dans les deux langues, entre deux commentaires de texte pour la fac je m’y attèle, avec l’aide de copinautes qui m’aident pour les lettres, CV etc … Je lui renvois mon dossier en chronopost. Je comprend d’après les mails échangés que nous sommes 15 à postuler, on me dit que j’aurai une réponse sous une semaine: si je suis prise je devrais traverser la France pour me rendre à cette université pour passer les entretiens.

Je reçois un SMS de chronopost: mon dossier est bien arrivé. Pas besoin d’attendre une semaine, dans l’après-midi la prof m’envoie un mail pour me dire que j’ai passé la première phase de sélection: je dois me rendre à l’université les 3 et 4 décembre pour passer les entretiens avec la prof Anglaise. Quelques jours après j’apprend que nous ne sommes plus six. On ne partira surement pas tous.

Décembre … Tous mes commentaires de texte pour la fac sont envoyé, il me reste à réviser pour les examens mi décembre, mais pour l’heure je dois aller passer mon entretien. Je dois aller jusqu’à Paris déposer mon fils chez des amis puis me rend dans la ville ou se trouve l’université, pour trois jours. Un blablacar plus tard, me voici arrivée chez une copinaute adorable qui m’hébergera les trois jours.

Le lendemain, toute ma paperasse sous le bras, et en jupe, my God, je me rend à l’université rencontrer cette prof. Elle nous explique le programme, les horaires, la bourse qui nous permettrait de vivre là-bas sans travailler, puis les tests commencent. On nous observe en train de discuter sur le sujet de ce qui fait un bon prof, nous écoute exposer une classe que l’on a préparé, on écrit des disserts sur le sujet de l’enseignement, on passe quelques épreuves du bac Anglais, puis vient l’entretien personnalisé.

Dans ma jupe noire et mon chemisier rose, je me sens étrangement très à l’aise alors que je répond à leur questions, raconte mes anecdotes d’AVS, parle de mon fils et son apprentissage de l’Anglais.

Un test plus tard, et il est temps de dire au revoir à ma copinaute et de rentrer à Paris chercher mon fils.

C’est le lendemain au boulot que je verrai le mail sur mon téléphone: on m’offre une place dans le programme dans l’université de Worcester pour Septembre ! Mais sous condition que j’obtienne un 12 de moyenne générale à mon Master 1 …

Donc pas le temps de faire la danse de la joie que je dois me remettre aux révisions …

Janvier … J’apprend que j’ai réussi le bac Anglais, l’aventure continue; je me rend à Paris pour passer deux tests obligatoires pour toute personne qui souhaite enseigner en Angleterre: maths et anglais. Les examinateurs sont Britanniques, c’est très encadré, un candidat à la fois, sur ordi, après double vérification de notre identité: je réussi l’anglais, je rate les maths. Comme mon ordi a eu un soucis, l’examinateur me propose de le repasser gratuitement … en avril …

Mars … Après beaucoup de suspens, j’ai mes résultats du premier semestre … 12,875, oh yeah! On continue, entre deux cours de traductions et deux commentaires de texte, je révise mes tables de multiplication, fait des calculs mentaux, demande des cours privés aux profs de math au lycée ou je bosse ..

Avril .. Retour à Paris .. Je repasse les maths, beaucoup de stress, on a le droit de le passer 3 fois en tout et c’est fini. Mais c’est bon. Je réussi les maths!

Retour chez moi et début des révisions entrecoupées par l’écriture de mon mémoire et de disserts pour mes cours d’histoire ..

Ce qui nous amène à maintenant .. Juin … Je viens d’envoyer mon mémoire, que ma directrice trouve très bien, mais j’ignore ma note puisque je le soutiens le 29 juin ..Je sais que j’ai 12 de moyenne en traduction, mais ne connais pas mes notes dans mes deux UE de civi, mais je ne suis pas complètement sereine ..

J’ai probablement trouvé un appart à Worcester, et commence à avoir pas mal de copines là-bas grâce à un groupe Facebook, mais personne de ma famille n’est au courant d’ou les choses parfois laissées vagues dans ce billet, et la disparition de nos visages de la page et de photos ou articles qui pourraient nous identifier.

Le 18 juin nous partons à Paris ou je vais laisser mon fils chez des amis, je dois me rendre à Worcester pour la première pour un stage obligatoire pour faire cette formation, dans un collège. Je vais y rencontrer mes copines, visiter mon appart .. Tout ça sans réellement savoir si je vais vraiment partir ou pas ..

Résultats début juillet au plus tard, quand j’aurai soutenu mon mémoire, et que j’aurais tous mes résultats; si j’ai 12, on s’expatrie en Aout, si j’avais moins de 12, tout s’arrêterait là .. Je ne sais pas si tu imagines l’angoisse .. Oui oui tu peux croiser 😉

Tu sais tout de cette nouvelle aventure, je voulais vraiment partager ça avec toi, comme ça je vais pouvoir t’amener à Worcester avec moi, et tu vas pouvoir attendre avec moi 😉city-of-worcester5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s